La technologie

Vox fait appel et espère que la mairie de Madrid leur permettra de donner un rassemblement aujourd’hui à Vallecas

Mis à jour: mercredi 7 avril 2021 15:01

Publié le: 07.04.2021 09:32

Vox poursuit ses projets à Vallecas. Ils installeront une plate-forme sur la Plaza de la Constitución et si on leur dit de l’enlever, ils sortiront le mégaphone, selon des sources du parti expliquent à laSexta.

Ainsi, la formation de Santiago Abascal fait appel et espère que la mairie de Madrid reviendra sur sa décision de ne pas leur permettre de placer des éléments physiques tels qu’une plate-forme. Ils expliquent qu’ils ont demandé l’autorisation de la délégation gouvernementale le 31 et qu’ils ont répondu hier en autorisant la concentration.

Cependant, la lettre du conseiller du district de Vallecas, à laquelle laSexta a eu accès, communique à la formation d’extrême droite l’irrecevabilité de traiter leur demande pour ne pas l’avoir faite à l’avance.

« Compte tenu du fait que l’inscription au registre électronique de la demande référencée a eu lieu le 4 avril 2021 et que l’acte dont l’autorisation est demandée aurait lieu le 7 avril 2021, il est manifestement impossible de lancer le processus car il a été Si nous le faisons, nous communiquerions un acte qui, dès le premier moment, est présumé refusé », lit-on dans la résolution.

De Vox, ils ont insisté hier pour avoir l’autorisation de la Délégation gouvernementale et ont publié sur Twitter une capture de la résolution dans laquelle il est indiqué que « la connaissance » de « la concentration appelée par Vox » est prise.

Cependant, dans l’une des dispositions, la délégation a souligné que « l’installation de tout élément matériel dans la voie publique, qu’il s’agisse de la scène, des tables, etc., doit être conforme à la législation en vigueur en matière de collectivités locales ».

La Mairie de Madrid assure à laSexta que le parti d’Abascal pourra organiser un rassemblement aujourd’hui « sans plus tarder » et qu’il ne pourra pas installer de lutrins, haut-parleurs ou chaises car ils n’ont pas l’autorisation du conseil.

Dans l’acte seront Santiago Abascal et Rocío Monasterio, accompagnés par les députés Macarena Olona et Espinosa de los Monteros, entre autres.

Ils dénoncent l’appel des ‘Bukaneros’

De même, la formation d’extrême droite a dénoncé devant le conseil électoral et la délégation du gouvernement à Madrid l’appel « à travers les réseaux sociaux » de la « bande de gauche radicale » Bukaneros « à boycotter l’acte de présentation du candidat VOX à la présidence de l’Assemblée. de Madrid, Rocío Monasterio « .

Dans un communiqué, ils disent qu’ils appellent à «insulter, attaquer et crier contre les personnes présentes à l’événement». « Ils sont concentrés dans l’intention d’empêcher la bonne exécution de l’acte intimidé de pré-campagne par toute personne qui voulait y participer », souligne la secrétaire juridique adjointe de VOX, Marta Castro, dans sa lettre.

Pour cette raison, VOX demande à la fois au JEC et à la Délégation gouvernementale qu ‘ »il n’y ait aucun obstacle » afin que VOX puisse « exercer le droit à la liberté d’expression ».

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page