La technologie

Voici les effets secondaires du vaccin AstraZeneca collectés par Health

Madrid

Publication: jeudi 11 mars 2021 15:04

Le vaccin mis au point par le pharmaceutique anglo-suédois AstraZeneca est actuellement à l’étude par l’Agence européenne des médicaments (EMA) après que certains «cas graves de thrombus» ont été enregistrés chez des personnes ayant reçu l’injection.

Un fait qui a conduit plusieurs pays à annuler la fourniture de ce vaccin, comme le Danemark, le Luxembourg, la Lettonie, l’Estonie ou la Lituanie. Même ainsi, de l’EMA elle-même, ils ne croient pas qu ‘ »il y a un problème spécifique » avec un lot d’AstraZeneca.

Ce lot dont parle l’EMA est celui avec l’étiquetage ABV5300, que l’Autriche a retiré de peur d’avoir quelque chose à voir avec les cas enregistrés de thrombus. En fait, ce lot a voyagé dans 17 pays européens, dont l’Espagne, mais la Santé maintient son message de tranquillité: « En Espagne, aucun événement thrombotique n’a été notifié », a indiqué la ministre Carolina Darias ce jeudi dans ARV.

Quels sont les effets connus à ce jour?

Cependant, compte tenu du manque d’informations sur les conséquences de cette injection, il est nécessaire de savoir quels sont les effets indésirables enregistrés dans l’antidote d’AstraZenca. Selon l’Agence espagnole du médicament et des produits de santé (AEMPS), au moins dix effets ressortent: les trois plus fréquents sont la pyrexie (fièvre) – dans 82% des cas étudiés -, les céphalées (céphalées), dans 51% des cas et myalgie (douleur musculaire) avec un tiers des séquelles chez ceux qui ont participé à l’étude.

Voici la liste des symptômes collectés par l’AEMPS:

L’AEMPS a compilé ces effets de l’injection d’AstraZeneca dans son troisième rapport de pharmacovigilance. Mais de la part de l’entité elle-même, ils reconnaissent que «compte tenu de leur autorisation récente, l’évaluation du premier rapport mensuel de sécurité n’est pas encore disponible».

C’est-à-dire que le manque de données pour l’injection anglo-suédoise, à ce stade, est encore évident, surtout par rapport à ceux des autres vaccins, qui ont été testés sur un plus grand nombre de sujets. Néanmoins, l’AEMPS rappelle elle-même que, jusqu’au 21 février, 69 notifications pour 100 000 doses administrées, un nombre inférieur aux autres.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page