La technologie

« Une alarme a été générée qui ne correspond pas au risque »

Publication: samedi 10 avril 2021 14:56

Face au scepticisme suscité par les vaccins, en particulier le flacon d’AstraZeneca, les experts envoient un message: les vaccins, tous, sont sûrs. laSexta rassemble des voix reconnues qui, avec les données en main, défendent le rôle de ces vaccins pour mettre fin à la pandémie de coronavirus.

Daniel López Acuña, épidémiologiste et ancien directeur de l’OMS, souligne le résultat de l’étude de l’Agence espagnole des médicaments et des produits de santé, dans laquelle ils affirment que seulement 0,18% des effets secondaires ont été enregistrés dans ces vaccins. L’analyste Rafael Vilasanjuan reconnaît que les résultats obtenus sont meilleurs que ceux des études préliminaires.

Bien que le risque zéro n’existe pas en médecine, ils affirment que si un suivi en temps réel avait été fait comme celui qui se fait avec ces vaccins avec d’autres médicaments, « nous aurions trouvé ces situations ou même des plus graves. », comme l’affirme López Acuña. . Alfredo Corell estime que tout cela a créé « une alarme qui ne correspond pas au risque » des vaccins.

L’importation du vaccin Spoutnik V résoudrait-elle cette situation? Les experts ne le voient pas clairement, car sa capacité de production « n’est pas assez grande pour approvisionner le monde », explique López Acuña. « L’Europe change-t-elle quelque chose si elle prend le vaccin russe? Pour l’instant, non. Toute production d’un vaccin russe va supprimer la production d’un vaccin européen ou américain en Europe », ajoute Vilasanjuan.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page