La technologie

six sont à haut risque

Mis à jour: vendredi 19 mars 2021 13:24

Publié: 19.03.2021 11:51

Le ministère de la Santé a notifié 6 216 nouveaux positifs et 117 décès ce jeudi, avec une incidence cumulée pour 100 000 habitants en 14 jours de 128,1 (deux dixièmes de plus que mercredi). Ces données confirment une fois de plus la stagnation de la baisse des infections que fournit la santé et indiquent que l’évolution de la pandémie est inégale entre les communautés.

Seules les îles Baléares (43,2) et la Communauté valencienne (36,6) sont en dessous de 50 cas pour 100 000 habitants, un chiffre qui marque la nouvelle normalité, tandis que dans 11 autres communautés, l’incidence est inférieure à 150 cas, le seuil de risque moyen.

Six autres: les Asturies (171), la Catalogne (162), Ceuta (238), Madrid (225), le Pays basque (177) et Melilla (514) dépassent les 150 et sont placées à haut risque, comme le montre le graphique suivant:

Selon les données fournies par Health, l’incidence cumulée à 14 jours a augmenté dans dix régions: les îles Baléares, les îles Canaries, la Cantabrie, la Catalogne, Ceuta, l’Estrémadure, Madrid, Melilla, la Navarre et le Pays basque.

En ce qui concerne les cas pour 100 000 habitants en 7 jours, l’incidence est de 61,4, avec Melilla également en haut (276,3) et la Communauté valencienne en bas (13,5).

Au vu de ces données, le directeur du Centre de Coordination des Alertes et Urgences Sanitaires, Fernando Simón, a réitéré que l’évolution de l’épidémie est “pratiquement stagnante et nous avons atteint un point où nous ne descendons pas”.

“La situation idéale où nous pourrions maintenir cette période de vallée le plus longtemps possible et pendant que la vaccination progresse”, a déclaré l’expert, tout en soulignant que l’Espagne est confrontée à deux périodes de risque: celle qui commence avec le pont de San José et la semaine de Pâques. .

Selon Simón, qui a réitéré son appel à la prudence et au respect des règles pour éviter la propagation du virus, “il s’agit de bien passer ces deux périodes de risque et de là on passe à une situation plus favorable”.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page