La technologie

Santé, en faveur du maintien des limites du périmètre à Pâques

Publication: mardi 2 mars 2021 11:20

Voyager à Pâques oui ou non? Le gouvernement et les communautés autonomes n’ont pas encore annoncé s’ils lèveront ou non les restrictions pour la prochaine période des fêtes, bien que tout indique que, cette fois, une décision commune sera prise et les limites du périmètre seront maintenues.

La ministre de la Santé et ses homologues autonomes travaillent au sein du Conseil interterritorial du système national de santé pour parvenir à un accord et appliquer les mesures conjointement. Ils veulent éviter que ça n’arrive comme à Noël, quand il y avait 17 plans de mobilité différents et du fait de l’augmentation des contacts, nous avons dû faire face à une troisième vague.

En ce sens, Pedro Sánchez a reconnu dans son dernier discours au Congrès que la désescalade était rapide et que l’exécutif « ne devait pas baisser la garde » pendant les vacances de Noël. Des erreurs qui ont entraîné la mort des chiffres similaires à ceux d’avril et qui, a-t-il prévenu, «nous ne devons pas commettre maintenant».

Sánchez a reconnu au Congrès que la désescalade avant Noël était rapide et a demandé « de ne pas baisser la garde ».

Et c’est que les conséquences de l’augmentation de la mobilité fin décembre et début janvier sont toujours payées. En début d’année, l’augmentation d’une incidence qui a atteint des niveaux historiques a été constatée et a forcé la reprise de restrictions très sévères, telles que les confinements de périmètre ou la fermeture d’hôtels et autres commerces non essentiels.

Dans le même ordre d’idées, la ministre de la Santé, Carolina Darias, a pris la parole, qui dans ses derniers discours a demandé que « nous apprenions du passé pour ne pas faire les mêmes erreurs ». De même, elle a défendu qu’elle ne comprend pas «les dates» et que «la seule question qui compte maintenant est de réduire l’incidence», qui est actuellement de 175 cas pour 100 000 habitants. Il faut se rappeler qu’à la mi-décembre, il y avait environ 190 cas.

De son côté, Fernando Simón, le directeur du Centre de Coordination des Alertes et Urgences Sanitaires (CCAES), a demandé la prudence en ce qui concerne les mesures de détente pour les vacances de Pâques. Il se dit « conscient qu’il y a beaucoup de fatigue » car nous sommes dans cette situation depuis un an, mais demande « de tenir un mois ou un mois et demi » pour que la situation se stabilise.

Le ministre de la Santé demande que « nous apprenions du passé pour ne pas faire les mêmes erreurs »

Il existe également des gouvernements régionaux, tels que les Asturies, Murcie, Navarre, Comunitat Valenciana, Andalucía ou Castilla y León, qui sont favorables au maintien des limites du périmètre. D’autres présidents vont plus loin et demandent également qu’il y ait un seul critère pour toutes les régions.

Outre la limitation des entrées et sorties des territoires -sauf pour des raisons de force majeure justifiées- le décret de l’état d’alarme maintient les couvre-feux en vigueur entre 22h00 et 00h00 et 05h00 et 07h00: 00 heures.

Il n’y a toujours pas de décision officielle à cet égard, mais la chaîne «SER» prévoit que les techniciens de santé étudient déjà le maintien des fermetures de périmètre pour les prochaines semaines. Également sur la table, la possibilité de maintenir les couvre-feux vers 22 heures pour limiter la mobilité nocturne pendant les vacances.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page