EntrepriseMonde

Rapport d’étude de marché sur les lymphocytes infiltrant les tumeurs, tendances de croissance et analyse concurrentielle 2021-2027 | Étude de marché sur les tendances

Ce rapport évaluera les derniers développements en cours en ce qui concerne l’environnement actuel de recherche et développement des TIL et explorera les nouvelles stratégies adoptées par les entreprises pour identifier et améliorer la sélection, la biosynthèse et l’administration des TIL dans un large éventail de cancers métastatiques, y compris le mélanome. , carcinomes du tractus gastro-intestinal, carcinome pulmonaire non à petites cellules et mésothéliome, carcinomes de l’endomètre et de l’ovaire, carcinome épidermoïde de la tête et du cou, carcinomes génito-urinaires et tumeurs cérébrales primitives.

Le rapport comprend:

– Un aperçu des lymphocytes infiltrant les tumeurs (TIL) pour le traitement du cancer métastatique
– Discussion sur le développement de TIL comme option de traitement du mélanome et les possibilités d’étendre cette thérapie à d’autres types de cancer
– Exploration de la thérapie adoptive par cellules T (ATCT) à l’aide de clones de cellules T CD8 + spécifiques de l’antigène pour le traitement des patients atteints de mélanome métastatique, et du potentiel curatif de l’ATCT dans diverses autres tumeurs solides
– Comparaison entre deux technologies principales d’immunothérapie tumorale, les cellules T génétiquement modifiées par les récepteurs d’anticorps chimériques (CAR-T) et les récepteurs des cellules T génétiquement modifiés (TCR)
– Informations sur le rôle des TIL en tant que biomarqueur pronostique fort du cancer du sein triple négatif (TNBC) et leurs ramifications potentielles

Analyse de la deuxième vague de COVID-19, obtenir un échantillon @  https://www.trendsmarketresearch.com/report/sample/11728

Résumé

Les lymphocytes infiltrant les tumeurs (TIL), qui comprennent les cellules B, les cellules T et les cellules tueuses naturelles (NK), sont un élément important des réponses immunitaires anti-tumorales. Les TIL impliquent l’utilisation de cellules immunitaires spéciales appelées lymphocytes T, un type de lymphocyte ou de globule blanc. Les lymphocytes protègent le corps des infections virales, aident d’autres cellules à combattre les infections bactériennes et fongiques, produisent des anticorps, combattent les cancers et coordonnent les activités d’autres cellules du système immunitaire.

Rapport d’achat immédiat avec analyse du COVID-19 @  https://www.trendsmarketresearch.com/checkout/11728/Single

Certaines tumeurs sont fortement infiltrées par les cellules immunitaires, tandis que seules des infiltrations subtiles sont détectables dans d’autres. En général, un nombre accru de cellules immunitaires est en corrélation avec un résultat clinique favorable dans diverses tumeurs malignes, telles que le mélanome, les cancers colorectaux, du poumon et du sein. Les TIL peuvent offrir une nouvelle cible pour l’immunothérapie anticancéreuse – pour permettre la destruction précise des cellules grâce à la reconnaissance d’antigènes tumoraux – et peuvent également servir de biomarqueur pronostique dans une variété de cancers.

Les TIL expriment une variété d’antigènes différents sur leur membrane cellulaire, notamment CD3, CD4, CD8, CD16, CD20, CD56 et CD57, CD68, CD169 et FOXP3, pour réguler le système immunitaire et supprimer la croissance tumorale (tableau 1). Plusieurs études ont démontré que la régulation à la hausse des protéines de point de contrôle immunitaire (CP) telles que PD-1, CTLA-4, Tim-3 et LAG-3, peut conduire à l’épuisement des TIL et à la progression tumorale, alors que le blocage des protéines CP supprime la croissance tumorale, augmente absorption du glucose dans les TIL et revigore leur fonction.

Obtenez une remise maximale sur ce rapport @  https://www.trendsmarketresearch.com/report/discount/11728

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page