La technologie

Plus de 600 plaintes pour une bouteille à Madrid et des milliers de personnes expulsées à Barcelone, le bilan de samedi soir

Publication: lundi 10 mai 2021 15:41

Des cloches du samedi au dimanche, la Communauté de Madrid a enregistré 670 plaintes pour une bouteille, 357 pour ne pas porter de masque et jusqu’à 20 pour manquements d’horaire ou de capacité dans les locaux.

Il y a eu également 273 attentions pour le bruit dans les habitations, sans compter la multitude d’enceintes et de rues du centre-ville qui étaient bondées de gens qui prétendent ne pas en craindre les conséquences: «Les amendes doivent avoir peur de nous», explique l’un des participants à Party .

Compte tenu de cela, Inmaculada Sanz, porte-parole de la mairie de Madrid, souligne son rejet des attitudes de ces derniers jours et, de la même manière, demande à la prudence face aux week-ends suivants: «Nous ne sommes pas proches de la normalité pour revenir à notre des rues. Je veux dire très clairement que l’état d’alerte s’est calmé, mais que la pandémie et le virus sont toujours vivants », dit-il à laSexta.

Compte tenu de cela, à l’horizon, il y a la peur de l’arrivée d’un parti important et de la façon dont la capitale pourra la contenir sans un maximum de rassemblements sociaux ou de couvre-feu: «Pour San Isidro, il y aura un dispositif spécial conçu. Ce ne sera pas un San Isidro normal, il n’y aura pas de festival », insiste-t-il.

Également de la mairie de Madrid, le maire Almeida a voulu envoyer un message clair: «La liberté, ce n’est pas enfreindre les règles. La liberté n’est pas de fabriquer des bouteilles et la liberté ne va pas sans masque dans la rue », dit-il.

Un sentiment qui s’est concentré sur Madrid, mais dont les schémas se sont répétés dans une grande partie de l’Espagne: la Garde urbaine de Barcelone a expulsé 6.500 personnes de la voie publique.

À Séville, 148 patrouilles devaient être présentes dans les rues, tandis qu’à Salamanque, le nombre de personnes rassemblées était tel que la police s’est simplement bornée à retirer les sacs d’alcool sans identifier ceux qui les transportaient. Cependant, ils ont imposé une vingtaine d’amendes, mais à des individus qui ne portaient pas de masque, ainsi que 12 sanctions à ceux qui ont sauté le couvre-feu entre 22h00 et 00h00 la veille de dimanche.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page