La technologie

Opération contre la corruption urbaine à Valence avec l’arrestation du sous-délégué du gouvernement et Alfonso Grau

Le délégué du gouvernement de la Communauté valencienne a décidé de démettre immédiatement le sous-délégué du gouvernement à Valence, Rafael Rubio, après avoir été arrêté ce matin dans le cadre de l’opération Azud. Dans une déclaration, ils indiquent qu’ils respectent, «comment pourrait-il en être autrement», les actions menées par la justice.

Selon des sources proches des débats d’Europa Press, Rubio a été arrêté à son domicile et est accusé d’avoir participé au jugement de différentes infrastructures sur le terrain public en échange de morsures.

Aux côtés de Rubio, l’UCO aurait arrêté, selon des sources proches du dossier, Alfonso Grau, qui était le bras droit de l’ancienne maire de Valence, Rita Barberá. Plusieurs médias rapportent également l’arrestation de sa fille, d’un homme d’affaires et de dix autres personnes.

L’affaire Azud est en cours de traitement devant la Cour d’instruction numéro 13 de Valence et des morsures présumées avec des factures supposées fictives que plusieurs entreprises adjudicataires de travaux publics de la ville de Valence auraient réalisées, entre autres, au cabinet d’avocats José María Corbín, beau-frère de l’ancienne maire Rita Barberá.

L’affaire, qui a débuté il y a plus de trois ans, est ouverte pour des délits de corruption, falsification de documents, blanchiment d’argent, contre le Trésor public et trafic d’influence.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page