La technologie

Maroto annonce la création de la première usine de voitures électriques en Espagne

Mis à jour: jeudi 4 mars 2021 13:14

Publié le: 04.03.2021 12:56

Reyes Maroto a annoncé la création de la première usine de voitures électriques en Espagne. Il l’a fait lors de son discours au 28e Congrès fédéral UGT-FICA, dans lequel il a expliqué que le gouvernement développera un consortium public-privé, avec SEAT-Volkswagen et Iberdrola et ouvert à d’autres partenaires, pour mettre en place la première usine de batteries en notre pays.

La ministre de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme a expliqué que ce projet vise à « passer au véhicule électrique et connecté » et, selon ses déclarations, il garantira qu’il existe « les infrastructures et installations nécessaires pour fabriquer de manière autonome et compétitive ».

En ce sens, le ministre de l’Industrie a déclaré qu’il s’agissait d’un «engagement gouvernemental» pour que notre pays continue d’être un «leader de l’industrie automobile» au niveau mondial, pariant sur la mobilité durable.

Maroto a également évoqué la force du dialogue social en Espagne et son rôle important dans la crise provoquée par la pandémie de coronavirus. « Nous avons travaillé ensemble avec trois priorités: protéger la santé des travailleurs, protéger le tissu productif et l’emploi et lancer un plan de relance, de transformation et de résilience pour promouvoir une batterie d’investissements », a-t-il déclaré.

De même, le ministre a parlé d’un pacte de l’industrie pour diversifier, équilibrer et moderniser la structure productive et promouvoir des secteurs stratégiques. Pour cela, a-t-il dit, le gouvernement de coalition dispose déjà d’un « projet des bases du Pacte d’Etat qui doit être approuvé par le Forum de haut niveau de l’industrie pour soumission au Congrès ». Selon lui, c’est un «bon moment» pour aborder un pacte qui donnera «de la stabilité et renforcera les capacités de production».

En ce qui concerne les nouveautés du domaine industriel pour 2021, Maroto a mis en avant un Fonds de soutien à l’investissement industriel productif, doté de 600 millions; un renforcement de l’accompagnement de la grande industrie électro-intensive; et le Programme de promotion de la compétitivité industrielle et des projets de tracteurs durables.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page