La technologie

Marlaska se rend à Melilla pour coordonner l’arrivée de 90 agents qui renforceront la frontière avec le Maroc

Le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska s’est rendu à Melilla, où il a rencontré les directeurs de la police nationale et de la garde civile pour continuer à coordonner le déploiement des forces de sécurité et des organes dans la protection du périmètre frontalier après un nuit tendue avec plusieurs tentatives pour sauter à la clôture.

Ces derniers jours, la sécurité à la frontière a été renforcée avec l’arrivée de 90 agents. Plus précisément, 40 nouveaux agents de la Garde civile ont été déployés aujourd’hui, arrivés ce matin dans la ville autonome (et qui rejoignent les 20 gardes civils qui ont été introduits en renfort cette semaine), qui vont ajouter 50 autres agents de la police nationale en les prochaines heures, selon le ministère de l’Intérieur.

Le ministre est arrivé à Melilla et a été reçu par la déléguée du gouvernement dans la ville autonome, Sabrina Moh, à l’aéroport. Déjà dans la délégation gouvernementale, ils ont tenu une réunion de travail avec le président de Melilla, Eduardo de Castro.

Par la suite, le ministre et le délégué du gouvernement ont tenu une réunion opérationnelle au cours de laquelle le directeur général de la police, Francisco Pardo, le directeur de la garde civile, María Gámez, le chef du commissariat de police de l’immigration et des frontières, le principal le commissaire Enrique Tabroda, et le commandement de l’Autorité de coordination contre l’immigration, le lieutenant général de la garde civile Juan Luis Pérez. Les chefs des deux corps étaient également présents à Melilla.

Après la réunion, le Ministre de l’intérieur, accompagné des autres commandants, s’est rendu au périmètre de la frontière et a visité le Centre des services opérationnels de la Comandancia de Melilla, le centre de coordination et de criblage à partir duquel toutes les clôtures sont surveillées. .

Le ministère de l’Intérieur rappelle qu’aux premières heures de ce vendredi, il y a eu quelques tentatives pour entrer dans le périmètre frontalier de Melilla, mais toutes ont été repoussées, et qu’à Ceuta il n’y a pas eu d’entrée non plus ces dernières heures. .

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page