La technologie

Marlaska compte 2700 migrants retournés au Maroc et se rend à Ceuta pour coordonner la réponse

Mis à jour: mardi 18 mai 2021 13:11

Publié le: 18.05.2021 12:56

Le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, a assuré que le Gouvernement mettra « tous les moyens nécessaires » pour protéger « l’intégrité des frontières » et a estimé à 2 700 personnes renvoyées au Maroc, des plus de 6 000 personnes qui ont traversé la frontière de Ceuta hier.

« Le gouvernement ne va pas renoncer à adopter toutes les mesures nécessaires pour inverser cette situation, pour apporter un soutien aux citoyens ordinaires. Nous sommes et nous continuerons d’être énergiques dans la défense de nos frontières », a déclaré le ministre dans le conférence de presse après la réunion de l’exécutif.

Grande-Marlaska, qui va se rendre dans la ville autonome cet après-midi pour se coordonner avec les administrations concernées, a indiqué que les retours «immédiats» se font en suivant «les filières établies». En ce sens, il a insisté sur le fait que la communication avec les autorités marocaines est « quotidienne » et que cette coopération le fait depuis son arrivée au pouvoir en 2018.

En outre, il a souligné que «200 membres de la police nationale et de la garde civile arrivent» pour renforcer les 1 100 déployés en permanence à Ceuta.

«Il s’agit d’une situation extraordinaire et exceptionnelle à laquelle nous répondons avec des moyens extraordinaires», a souligné le ministre, qui a défendu les trois années de «politique d’immigration» que son ministère mène.

De même, le ministre de l’Intérieur a adressé un message à ceux qui profitent de la crise migratoire, en parlant de l’extrême droite mais sans la mentionner explicitement.

« Aussi belliqueux que nous allons être dans la défense des frontières de l’Espagne à Ceuta, nous allons être dans le rejet et la persécution du discours de haine », a-t-il décidé.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page