La technologie

Margarita del Val prédit quand la quatrième vague de la pandémie arrivera en Espagne

Publication: samedi 20 février 2021 15:58

La virologue Margarita del Val est l’une des voix les plus autoritaires lorsqu’il s’agit de parler de la pandémie de coronavirus. Le chercheur du CSIC aide à faire la lumière sur les doutes lancés par le COVID-19 et ses effets néfastes, en prédisant «plusieurs mois» de lutte contre le virus.

Dans une interview dans «20 Minutes», Del Val affirme qu’une quatrième vague viendra «fin mars», coïncidant avec Pâques qui provoquera «une vague aussi forte» que la troisième, «avec la mort de nombreuses personnes âgées».

“Il est possible qu’environ six semaines après le pic de contagion de la vague actuelle, survenu vers le 20 janvier, nous atteindrons la vallée et le nombre de cas recommencera à augmenter. Si nous avons fait des plans pour Pâques, nous allons non on va changer, on va rencontrer des gens, il va continuer à faire froid et il y aura de l’activité à l’intérieur, ce qui produira une vague aussi forte que celle-ci », prédit le virologue.

Les perspectives changeront légèrement en été, lorsque la probabilité d’être infecté sera “dix fois meilleure” en raison du beau temps. A ce facteur s’ajoutera une campagne de vaccination «beaucoup plus avancée», qui nous aidera à voir «les choses différemment».

Ce qui va nous accompagner pendant “de nombreux mois”, ce sont les masques, que nous cesserons de porter, dit-il, “quand nous saurons à quel point la population vulnérable est protégée”. Pour Del Val, la clé est dans la ventilation des espaces fermés, ce que «nous faisons mal». «Dans l’hôtellerie, par exemple, l’utilisation de marqueurs CO2 n’est pas très répandue, on ne sait donc pas si elle aère bien», explique-t-il.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page