La technologie

Madrid va vacciner contre le COVID-19 pour les personnes entre 50 et 55 ans à partir de la semaine prochaine

Madrid

Mis à jour: vendredi 14 mai 2021 11:12

Publié le: 14.05.2021 10:55

Le vice-ministre de la Santé publique et du Plan COVID-19 de la Communauté de Madrid, Antonio Zapatero, a annoncé ce vendredi que la région commencerait à fournir le vaccin contre le coronavirus aux personnes entre 50 et 55 ans à partir de la semaine prochaine.

Zapatero a indiqué que les habitants de Madrid de ce groupe d’âge recevront les sérums dans les hôpitaux publics et dans les centres de vaccination que la Communauté a installés dans le centre WiZink et le stade Wanda Metropolitano.

En outre, la Communauté va également vacciner les personnes de plus de 68 ans dans les centres de santé à partir de lundi.

D’autre part, et conformément à ce qui a été approuvé dans la dernière mise à jour de la stratégie de vaccination, le vaccin unidose Janssen sera utilisé pour vacciner les grandes personnes à charge à mobilité réduite et les groupes vulnérables difficiles à suivre, tels que les personnes sans domicile.

Quant aux migrants qui n’ont pas régularisé leur situation, le vice-ministre Zapatero a précisé qu’elle sera prolongée « dans un proche avenir », en collaboration avec des ONG et des entités qui travaillent directement avec le groupe.

« Urgence maximale » décider d’AstraZeneca

Zapatero a également fait référence à la décision non encore prise concernant la deuxième dose d’AstraZeneca, dont l’approvisionnement a été interrompu en raison de l’enquête de l’Agence européenne des médicaments sur une possible thrombose associée à une ponction.

Ainsi, pour le vice-conseiller, il est de «la plus haute urgence» que le ministère décide de ce qu’il faut faire car «nous ne voulons pas et ne pouvons plus attendre.

« Si cette réponse n’arrive pas, nous donnerons la deuxième dose d’AstraZeneca aux personnes qui ont reçu la première et qui le souhaitent volontairement afin qu’elles aient le régime complet », a déclaré Zapatero. La décision, a-t-il précisé a posteriori, sera prise après la réunion de la commission de la santé publique – qui réunit des techniciens de l’exécutif et des communautés autonomes – ce mercredi. « S’il n’y a pas d’accord, Madrid s’est engagée à vacciner. »

De même, il a exhorté à retirer les limites d’âge sur le vaccin Janssen, afin qu’il puisse être administré à plus de groupes de population.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page