La technologie

Madrid prévoit de commencer à vacciner les personnes âgées de 30 à 39 ans fin juin

Mise à jour : jeudi 10 juin 2021 18:40

Publié: 10.06.2021 18:39

Le gouvernement de la Communauté de Madrid maintient la prévision de commencer à vacciner les moins de 40 ans contre le COVID-19 à la fin de ce mois de juin. Cela a été confirmé par le ministre de la Santé par intérim de la région, Enrique Ruiz Escudero, qui a rappelé que pour que cela soit réalisé, le rythme actuel d’injections doit se poursuivre et des doses suffisantes doivent être reçues pour pouvoir le faire.

Madrid a commencé ce lundi par la vaccination de la tranche d’âge des 40 à 49 ans, « la plus nombreuse » en termes de population dans la région avec plus de 1,1 million de Madrilènes. Dans des déclarations à ‘Onda Madrid’, Escudero a indiqué: « Plus ou moins, et sans que cela soit considéré comme une règle à 100%, environ toutes les trois semaines, nous ouvrons une tranche d’âge ».

En ce sens, il a réitéré que la prévision est d’ouvrir le stade des 30 à 39 ans fin juin ou début juillet. Et que cela soit rempli ou non, le conseiller par intérim a avancé que la Communauté élargira les points d’auto-citation.

« Nous allons étendre la capacité d’auto-citation, ce que nous avons détecté comme un point positif. Chaque fois que nous ouvrons des tranches d’âge pour l’auto-citation, l’acceptation augmente et les madrilènes peuvent choisir quand et où ils veulent être vacciné est une bonne nouvelle. », a-t-il souligné.

En faveur des Madrilènes qui se font vacciner pendant leurs vacances

L’officier de santé de Madrid a également réitéré la volonté de la Communauté d’administrer la deuxième dose du vaccin dans une autre région pendant les vacances d’été et a rappelé qu’elle a ainsi été transférée au ministère de la Santé lors de l’Interterritoriale tenue ce jeudi. « Nous sommes un système national de santé et, par conséquent, l’achèvement du calendrier de vaccination ne devrait pas être un problème pour un Madrilène qui est en vacances dans la Communauté valencienne, par exemple », a souligné Ruiz Escudero à cet égard.

Dans ce contexte, il a estimé que Madrid était la région qui « a vacciné le plus de personnes déplacées », et pour cette raison, il a demandé au ministère une plus grande coordination dans la convocation pour la possibilité de compléter le calendrier de vaccination dans le lieu de vacances. .

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page