La technologie

« Madrid ne va pas fermer le périmètre » à Pâques et au pont de San José

Publication: mercredi 10 mars 2021 20:14

La Communauté de Madrid a veillé à ce qu’elle ne ferme ni sur le pont de San José ni à Pâques. Après le Conseil interterritorial de la santé, dans lequel Madrid a été la seule région à avoir voté contre le document approuvé pour les prochaines vacances, le ministre de la Santé de Madrid, Enrique Ruiz Escudero, a déclaré que « Madrid ne fermera pas le périmètre ».

Bien que le ministre de la Santé ait expliqué que les restrictions sont « obligatoires pour toutes les communautés », Madrid insiste sur son refus de pénétrer. Le gouvernement régional allègue également qu’Isabel Díaz Ayuso est «l’autorité compétente déléguée pour adopter les mesures pertinentes», expliquent-ils, selon l’arrêté royal d’alarme qui régit l’état d’alarme. Pour cette raison, disent-ils, « nous appliquerons les décisions que nous jugerons appropriées pour notre Communauté ».

Escudero a indiqué lors d’une conférence de presse les raisons pour lesquelles ils ne jugent pas opportun de délimiter la région, décision qui « est technique et non politique ». Il souligne principalement que « cela ne profite pas aux citoyens ». « Les anciennes fermetures signifiaient une augmentation des cas. Il est incompréhensible qu’un homme de Madrid ne puisse pas bouger et qu’un Français puisse venir dans notre pays », a-t-il souligné.

De plus, il a critiqué le fait que Health ait déclaré il y a des mois que le CCAA disposait «d’outils suffisants» pour gérer la situation épidémiologique dans leurs territoires et que cette position a maintenant changé. « Rien n’a été fait, avec de nombreuses communautés avec une incidence de plus d’un millier de cas, le ministère a considéré que nous avions déjà suffisamment d’outils pour gérer la situation et maintenant nous ne comprenons pas ce qui a changé. »

« Madrid respecte le fait que le ministère et chaque communauté autonome croient que ce document aide, mais nous exigeons le même respect pour Madrid. Madrid sera respectueuse de la loi », a conclu le conseiller.

« Qu’il y ait une élection ne nous affecte pas »

Escudero a également statué sur la manière dont l’appel électoral lancé par Isabel Díaz Ayuso pour le 4 mai prochain, et qui est toujours en suspens en raison des deux motions de censure présentées contre elle à l’Assemblée de Madrid, pourrait affecter son travail.

« Nous devons continuer à surveiller les infections et adopter des mesures pour contrôler la pandémie dans notre région. Le fait qu’il y ait des élections ne nous concerne pas », a déclaré le ministre de la Santé.

Et se réaffirmant en cela, il a précisé que « toute l’équipe continue de contrôler les cas, en mettant en place des mesures et avec la campagne de vaccination ». « Que ce soit clair, cela n’affectera pas notre travail quotidien. »

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page