La technologie

Madrid disposera de la plus grande zone à faibles émissions d’Europe avec «  Madrid 360  » et limitera la circulation des véhicules «  A  »

Publication: mardi 25 mai 2021 15:33

Madrid disposera de la plus grande zone à faibles émissions (LEZ) d’Europe en 2024 grâce à la stratégie de durabilité environnementale Madrid 360. Cela a été annoncé par le conseil municipal de la capitale, avertissant qu’à partir de cette année-là, les véhicules les plus polluants (sans caractéristique environnementale) des non-résidents ou de ceux qui ne sont pas immatriculés dans la capitale auront un accès limité à la ville.

La modification de l’ordonnance sur la mobilité durable, dont l’avant-projet sera approuvé dans les prochains jours, crée le cadre juridique pour convertir les 604 kilomètres carrés qui composent le territoire de la capitale en zone à faibles émissions d’ici 2024, une superficie supérieure à celle de Bruxelles (161 km2), Paris (105), Barcelone (95), Berlin (88), Lyon (48), Amsterdam (20) ou Milan (8,2).

Ce règlement vise à accorder la même protection aux citoyens de l’ensemble du mandat communal, en déterminant des anneaux territoriaux d’application progressive de 2022 à 2025. Cette mesure progressive permettra de respecter les valeurs limites de qualité de l’air fixées par les réglementations communautaires et étatiques en matière de qualité de l’air en réduisant les émissions de polluants provenant du trafic routier.

En outre, pour la première fois, il établit le chiffre des zones à faibles émissions de protection spéciale pour le quartier Centro et la Plaza Elíptica, car elles nécessitent des mesures supplémentaires car les problèmes environnementaux dans ces endroits sont plus prononcés. Cette initiative permet de lutter contre la pollution en proposant des alternatives aux citoyens avant de mettre en place des restrictions sur les véhicules «A».

De nouvelles mesures pour atteindre les objectifs

Par ailleurs, «Cambia 360» a été lancé, un paquet d’aides liées au domaine de la durabilité qui octroie 110 millions d’euros entre 2021 et 2023. Avec ce budget, la création de lignes d’assistance pour le renouvellement des flottes de véhicules privés, DUM , taxis et bus; pour l’achat de vélos électriques, motos et VPM; pour la rénovation des systèmes de climatisation et l’élimination des chaudières à charbon.

Pour promouvoir les transports en commun, les premières lignes zéro émission de la ville ont été créées (deux gratuites et une payante) dans le quartier Centro, ainsi que la modernisation, la numérisation et l’électrification de l’EMT (paiement par QR code, le « plus gros » achat des bus électriques de l’EMT ou que le diesel disparaîtra de la flotte en 2023). D’autre part, pour promouvoir le cyclisme, BiciMad s’est agrandi avec 90 nouvelles stations pour atteindre 258, de 10 à 15 quartiers et l’infrastructure cyclable est en augmentation.

De même, la Puerta del Sol a été entièrement piétonne et d’autres espaces dans les 21 quartiers sont piétonniers. De plus, pour «dissuader» les conducteurs de mettre leur véhicule privé dans l’amande centrale, le premier parking intermodal municipal de Fuente de la Mora a déjà été inauguré, qui sera bientôt suivi par Pitis et Aviación Española, ajoutant 1200 nouvelles places. la rénovation du Nudo Nord de la Calle 30.

Limitations pour les véhicules ‘A’

Les limites établies dans cette nouvelle stratégie seront mises en œuvre progressivement, dès que l’ordonnance sur la mobilité durable sera approuvée, la nouvelle zone à faibles émissions de protection spéciale du Centre pourrait entrer en vigueur et quelques semaines plus tard, celle de la Plaza Elíptica commencera à fonctionner. À compter du 1er janvier 2022, l’accès et la circulation à l’intérieur de la M-30 seront interdits à tous les véhicules «A» des non-résidents de la ville.

À partir du 1er janvier 2023, les véhicules «A» des non-résidents de Madrid ne pourront plus circuler sur le M-30. Enfin, à partir du 1er janvier 2024, aucun véhicule «  A  » extérieur à Madrid ne pourra circuler dans toute la commune et à partir du 1er janvier 2025, aucun véhicule «  A  », résident ou non-résident de Madrid, ne pourra circuler. a travers la ville.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page