La technologie

Madrid assure que le refus de se faire vacciner est passé de 3% à 70% en raison de « l’incertitude » sur Astrazeneca

Publication: vendredi 9 avril 2021 15:45

Nouvelle confrontation entre le gouvernement d’Ayuso et l’exécutif central. La Communauté de Madrid leur reproche désormais la « diminution du nombre de citoyens vaccinés » pour avoir « semé la confusion » avec le vaccin AstraZeneca.

Le vice-ministre de la Santé publique de Madrid, Antonio Zapatero, a donné des informations lors de la conférence de presse hebdomadaire sur la situation épidémiologique à Madrid. Selon lui, le jour même où il a reçu le vaccin AstraZeneca, 10 046 personnes ont été vaccinées à l’hôpital Isabel Zendal Nurse, «et hier jeudi, après le changement de critères, 5 679 ont été vaccinées, soit près de la moitié».

Dans le même sens, il a souligné que jeudi 29000 personnes ont été convoquées à l’hôpital Isabel Zendal Nurse et au stade Wanda Metropolitano, et que 10800 personnes ont été vaccinées, c’est-à-dire qu’environ 30% seulement l’ont été, et il a ajouté que pour ce vendredi, avec l’incorporation du WiZink Center, 32 000 rendez-vous avaient été programmés, dont 45% confirmés à 21h00 la veille.

Selon lui, «cet épisode de confusion qui s’est produit ces derniers jours entraîne comme conséquence directe la diminution du nombre de citoyens vaccinés». « Je pense qu’un gouvernement qui se respecte doit faire exactement le contraire, il doit promouvoir la vaccination et ne pas créer de confusion qui aboutit à une diminution du nombre de citoyens vaccinés », a affirmé Zapatero.

Selon le ministère de la Santé, ces derniers jours, la réponse des citoyens âgés de 60 à 65 ans à la vaccination avec AstraZeneca était massive et le rejet était d’environ 3%, bien que c’était après le premier jour de vaccination de la population de cet âge. groupe dans la métropole Wanda, alors que moins de la moitié des personnes mentionnées y ont participé.

En revanche, Zapatero a réitéré l’opposition de la Communauté de Madrid à limiter la vaccination avec AstraZeneca uniquement aux personnes de plus de 60 ans, « sans aucun critère technique ». De même, il s’est prononcé à l’égard des citoyens de moins de 60 ans qui ont déjà reçu la première dose, en défendant que la deuxième dose soit également administrée, car aucun cas de thrombus n’a été signalé dans les deuxièmes doses.

Changements concernant AstraZaneca

Le ministère de la Santé et la plupart des communautés ont décidé mercredi d’arrêter la vaccination avec AstraZeneca pour les moins de 60 ans, suite à une décision de l’Agence européenne des médicaments (EMA) qui a lié ce vaccin à plusieurs cas de thrombus bien qu’elle ait soutenu son utilisation. .

La décision a été prise avec le vote contre de la région de Madrid, qui a demandé d’étendre la limite aux personnes de plus de 65 ans et a souligné que la décision n’est pas basée sur les conclusions du Comité européen pour l’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC).

Un jour plus tard, jeudi, le ministère et les communautés ont décidé d’étendre la limite d’âge à 69 ans une fois la vaccination du groupe entre 60 et 65 ans terminée.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page