La technologie

L’UGT et CCOO soutiennent la grâce des condamnés du procés pour ouvrir un « nouveau temps politique »

Publié: mardi 08 juin 2021 14:47

L’Union générale des travailleurs (UGT) et les commissions ouvrières (CCOO) ont défendu ce mardi la nécessité d’accorder des grâces aux dirigeants du procés pour ouvrir un « nouveau temps politique » et « surmonter les épisodes passés » en Catalogne.

Dans un communiqué commun, les organisations syndicales ont indiqué que la permanence en prison des dirigeants indépendantistes représente un « obstacle sérieux » pour « promouvoir ce scénario de dialogue » en Catalogne et qu’elle servirait « à réorienter le processus délibératif et transactionnel voie de la politique. « .

Dans ce sens, les syndicats ont assuré que l’octroi des grâces était « essentiel », bien qu’ils aient averti que ce n’était pas une condition « suffisante » pour réorienter la situation actuelle.

Ainsi, l’UGT et CCOO ont valorisé « les moyens de négociation » entre les forces politiques catalanes et les institutions de « l’autonomie » catalane avec celles du pays dans son ensemble. « Ils ont un rôle décisif à jouer », ont-ils souligné.

Dans ce contexte, les syndicats ont averti que l’Espagne se trouve à un « niveau de frontisme politique hautement indésirable » et ont fait valoir que les politiques du « pays » nécessitent un « consensus de base » qui semble aujourd’hui « peu probable ».

Cependant, ils ont exprimé que « la canalisation » des fonds de relance européens « apparaît comme un facteur déterminant » pour améliorer le modèle économique et social espagnol et ont souligné que la reprise économique sera « très intense ».

« L’Espagne est confrontée à des défis et également à des opportunités d’importance stratégique dans les années à venir. Le processus de vaccination avançant à un bon rythme, la reprise économique à venir suggère qu’elle sera très intense », ont-ils conclu.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page