La technologie

l’incidence augmente légèrement et est en hausse depuis une semaine

Publication: mardi 23 mars 2021 18:54

Le ministère de la Santé a ajouté 5516 nouvelles infections à coronavirus ce mardi, dont 2941 ont été enregistrées au cours des dernières 24 heures. Il faut tenir compte du fait que la Communauté valencienne n’a pas signalé tous les cas en raison de problèmes techniques. En outre, 201 décès dus au COVID-19 ont été signalés en Espagne le dernier jour.

L’incidence cumulée augmente légèrement à 129 cas pour 100 000 habitants ces derniers jours. Cela fait une semaine que l’incidence a commencé à augmenter.

La pire situation se produit à Melilla, avec une incidence de 514,53 cas; Ceuta, avec 255,97; Madrid, où l’incidence est située à 222,74. Viennent ensuite d’autres régions qui dépassent également la moyenne nationale: le Pays basque (192,09), la Catalogne (166,73), la Navarre (166,46), les Asturies (157,90), les Canaries (137,23) et l’Aragon (132,19).

Ils ne restent à risque que dans la Communauté valencienne, avec une incidence de 29,30, et aux îles Baléares, avec une incidence de 47,50 cas.

Ces données inquiètent les autorités sanitaires qui préviennent que l’évolution de la pandémie aurait pu stagner et est en passe de s’aggraver. María José Sierra, porte-parole de la Santé, a expliqué lundi dernier lors d’une conférence de presse qu ‘”on s’attend à ce que, si cela n’est pas corrigé, dans les prochains jours, nous ayons une augmentation de l’incidence”. De la même manière, la ministre de la Santé, Carolina Darias, a exprimé “un maximum de prudence et un maximum de préoccupation” face à une éventuelle remontée de la courbe.

Dans les hôpitaux espagnols, il y a déjà moins de 8000 personnes admises avec un coronavirus, mais 1800 patients COVID-19 restent dans les USI, un chiffre encore trop élevé.

Depuis le début de la pandémie, en Espagne, 73 744 personnes sont décédées du coronavirus et un total de 3 234 319 ont été infectées par la maladie et ont été confirmées par un test PCR.

Restrictions pour Pâques

Il y a quelques semaines, le Conseil Interterritorial de la Santé, auquel participent la Santé et les communautés autonomes, a décidé de restreindre la mobilité et de limiter les interactions sociales pendant la période de Pâques et le dernier pont de San José. Mais l’évolution de la situation a conduit Darias à préciser que davantage de restrictions pourraient être appliquées si la situation ne s’améliorait pas.

Lors de la conférence de presse de lundi dernier, il a rappelé que l’accord signé est un “plan minimum”, et a déclaré que les autorités sont “vigilantes” au cas où l’évolution obligerait à prendre de nouvelles mesures. “Le virus n’est pas vaincu et il est en notre pouvoir d’éviter une nouvelle reprise et une quatrième vague”, a-t-il ajouté.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page