La technologie

L’immunité après avoir passé le coronavirus pourrait être plus élevée que prévu

Mise à jour : lundi 31 mai 2021 15:05

Publié: 31.05.2021 15:04

Les personnes qui ont passé le coronavirus bénéficient d’une longue immunité. C’est du moins ce qu’indique une étude menée par une équipe de Lombardie, dans le nord de l’Italie, qui a étudié le niveau de réinfection de la maladie dans l’une des premières régions d’Europe à faire face au COVID-19.

Compte tenu de cela, l’expert et diffuseur de Newtral, Mario Viciosa, qualifie de « très intéressante » la découverte faite par les chercheurs italiens, et souligne l’optimisme derrière les données : « Un an environ après l’arrivée du virus, ils ont montré que documenté les réinfections atteignent à peine 0,3%. », explique-t-il.

La clé, selon Viciosa, réside précisément dans l’emplacement du site d’étude : « Étudier le nord de l’Italie est intéressant car ce qui y a circulé en février 2020 était pratiquement le même que le virus de Wuhan. Et c’est le modèle avec les vaccins actuels. été fabriqué », ajoute-t-il. C’est-à-dire qu’il existe des preuves que ces premiers infectés n’ont presque plus eu de problèmes.

Cependant, l’expert souligne également que le facteur des variantes est important. Ce qui circule aujourd’hui sur le vieux continent (souches indiennes et britanniques) accumule suffisamment de changements pour être considéré comme des souches pratiquement nouvelles, prévient Viciosa. Mais, à son tour, rappelez-vous: « En général, la deuxième infection n’est pas pire que la première, nous avons plus de variantes et avec des mutations compromettantes, mais même ainsi, nous ne les voyons émerger que dans les pays à infections massives. »

De cette façon, les conclusions sont claires : « Votre immunité est assez bonne, et il y a de plus en plus d’indications qu’elle est durable. Le secret semble être dans notre moelle osseuse… Bonne nouvelle pour ce début de semaine », c’est fini.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page