La technologie

L’Espagne se prépare à accueillir le tourisme international à partir de juin

Publication: mardi 27 avril 2021 09:02

L’Espagne se prépare à recevoir des touristes internationaux à partir de juin avec le certificat vert numérique européen. Cela a été annoncé par Fernando Valdés, le secrétaire d’État au Tourisme, lors du sommet annuel du Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC).

Cette nouvelle intervient à peine deux jours après avoir appris que la population américaine vaccinée contre le COVID-19 pourra se rendre dans les pays de l’Union européenne cet été. Une chose que le ministre Reyes Maroto a qualifiée de «bonne nouvelle», car ce sont des touristes à «haute valeur ajoutée» et leur marché était en croissance avant cette crise sanitaire.

L’arrivée du tourisme international dans les prochains mois signifiera une injection pour l’un des secteurs les plus durement touchés par la pandémie de coronavirus. Et c’est que le confinement à domicile de l’année dernière et les restrictions de mobilité qui ont été appliquées ont eu une influence très négative sur ce secteur.

Fernando Valdés a assuré que « nous ne sommes pas comme l’été dernier » et que la situation est « totalement différente », il est donc temps d’offrir une certitude aux touristes et de leur donner des informations correctes et l’assurance qu’ils peuvent voyager et rentrer dans leur pays, sachant À quoi s’attendre.

À son avis, la réciprocité va se produire de manière naturelle et il est important que des mesures telles que le certificat numérique soient normalisées car « si seulement nous l’utilisons, mais à son retour dans son pays, le voyageur trouve des restrictions incertaines et qu’elles changent de du jour au lendemain, cela n’aidera pas du tout le tourisme.  »

Le certificat vert européen

Ce document comprend si la personne a reçu le vaccin ou non, le nombre de doses qui ont été inoculées et même le lot de médicament qui a été utilisé dans sa vaccination, entre autres données. Mais aussi des informations qui vont au-delà des vaccins, notamment sur les tests qui ont pu être effectués sur le passager: de la PCR à la notification d’avoir vaincu le coronavirus.

Le certificat ne peut pas être utilisé pour discriminer les touristes, mais « vise plutôt à faciliter la libre circulation au sein de l’UE et à alléger les restrictions actuelles ». Cela a été indiqué dans une déclaration de la Commission européenne, qui, dès le début, était très directe.

Les pays membres, selon le texte, ne peuvent en aucun cas exclure les voyageurs non vaccinés. Et au cas où l’un d’entre eux refuserait de recevoir l’injection correspondante, il lui suffirait de présenter les tests qui ont été nécessaires jusqu’à présent pour voyager (une PCR ou un test antigénique, selon les pays).

Une autre caractéristique est qu’il sera totalement gratuit, il aura un code QR qui le rend facile à lire et il sera présenté en anglais et dans la langue du pays d’origine. De plus, il peut être présenté en format papier ou numérique avec le téléphone mobile.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page