La technologie

L’Espagne se dirige vers la normalité pour la deuxième semaine consécutive avec toutes les communautés sous un risque extrême

Publié: samedi 29 mai 2021 13:20

La baisse de l’incidence cumulée se poursuit dans toute l’Espagne, bien qu’à un rythme plus lent. Lundi, cet indicateur sur 14 jours était de 129 cas pour 100 000 habitants, tandis que vendredi il en enregistrait 124. En général, les communautés autonomes enregistrent des baisses et l’avancée de la vaccination permet de contenir les données les plus négatives. Entre lundi et vendredi, 673 715 personnes ont été vaccinées dans notre pays et, en plus, cette semaine, 4,6 millions de doses supplémentaires du vaccin contre le coronavirus devraient arriver.

Toutes les communautés sont hors de risque extrême, mais six territoires sont au-dessus de 150 cas d’incidence, à haut risque. En tête, le Pays Basque (199), suivi de Madrid (188,4), Melilla (186), Aragon (170), Andalousie (166) et La Rioja (153).

Si l’on analyse les données par communautés, on observe que les cas continuent de baisser en Catalogne, qui totalise 681 040 infections cumulées depuis le début de la pandémie, 900 de plus que lors du décompte de vendredi. L’incidence cumulée à 14 jours est de 112,74 pour 100 000 habitants. Le nombre total de morts s’élève à 22 165, huit de plus que ceux enregistrés vendredi, tandis que le nombre de patients admis est tombé à 714, 62 de moins que lors du dernier décompte. Le nombre de personnes en soins intensifs a également diminué. Concrètement, 261 patients sont admis aux soins intensifs, neuf de moins que dans le bilan précédent.

Cependant, les irresponsabilités concernant les restrictions se répètent encore : les agents de la Garde urbaine et des Mossos d’Esquadra ont dû expulser plus de 3 000 personnes de diverses bouteilles au petit matin.

La Xunta de Galicia a également signalé une diminution de ses principaux dossiers épidémiologiques. Ainsi, le nombre de cas actifs de coronavirus dans cette communauté est de 2 350, soit 2% de moins qu’hier, où 2 400 avaient été enregistrés. À leur tour, sur le total des patients positifs, 28 sont en réanimation, 79 en unité d’hospitalisation et 2 243 à domicile. De son côté, dans la communauté autonome, il y a eu deux décès au cours des dernières 24 heures.

Pour sa part, l’Aragon a signalé 175 nouveaux cas de COVID-19, un décès et 305 décharges épidémiologiques et en Cantabrie cette semaine, il n’y a que 19 infections, beaucoup moins que les 51 il y a sept jours. De plus, la région cantabrique ne pleure aucun défunt et son incidence a baissé de quatre points au cours des cinq derniers jours.

Mais toutes les communautés autonomes n’ont pas enregistré de baisses de leurs indicateurs épidémiologiques. Le Pays basque a confirmé 390 nouvelles infections à coronavirus vendredi dernier, 32 de plus que la veille, tandis que la positivité a augmenté de six dixièmes et s’établit à 5,1%. Cependant, dans les hôpitaux basques, le nombre de personnes qui restent dans les soins intensifs a diminué à 101, deux de moins que dans le bilan précédent. Par ailleurs, 33 personnes atteintes de COVID-19 sont entrées dans l’usine ce vendredi dans les hôpitaux basques, soit huit de moins que la veille.

Les infections augmentent également dans la Communauté valencienne, qui ajoute aujourd’hui 217 nouveaux cas de coronavirus, 90 de plus qu’il y a une semaine. Au cours de la semaine dernière, l’incidence a également augmenté de quatre points. Ainsi, il s’élève actuellement à 33 cas pour 100 000 habitants, alors qu’il a commencé la semaine à 29.

Le nombre de positifs augmente également en Navarre, qui ajoute ce samedi 81 nouvelles infections, 24 il y a plus de sept jours; tandis qu’à Murcie, ils ont ajouté 74 positifs, un il y a moins d’une semaine, et aucun décès.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page