La technologie

L’Espagne se dirige-t-elle vers la normalité? C’est la situation du premier week-end sans état d’alarme

Publication: samedi 15 mai 2021 13:52

Des routes pleines de voitures, des gares qui doublent leurs services, des milliers de déplacements dans toute l’Espagne … La fin de l’état d’alarme a été constatée dans notre pays et le retour à la normale, après un an et demi de pandémie de coronavirus, il semble être plus proche.

Les restrictions au niveau national sont tombées le 9 mai, mais il s’agit du premier week-end complet sans limites de périmètre ni couvre-feu dans la plupart des communautés autonomes. Et cela a été remarqué dans tout le pays.

En effet, selon les données proposées par la Direction générale du trafic (DGT) en temps réel, ce samedi il y a de fortes rétentions sur les axes routiers des régions espagnoles. Cela peut être vu sur la carte suivante:

Ce samedi, tous les départs de Madrid ont présenté des complications de circulation, notamment l’autoroute de Burgos (l’A-1) autour du circuit de Jarama. L’autoroute de Valence (A-3) à Rivas Vaciamadrid et l’autoroute d’Estrémadure (A-5) à Arroyomolinos ont également des rétentions. La circulation est également lente sur la M-501 à Navas del Rey, en direction du réservoir de San Juan.

Par ailleurs, l’institution en charge de la circulation dans notre pays a signalé ce vendredi en fin d’après-midi que les départs routiers de cette région ont augmenté de 53%. De même, les autoroutes d’Alicante, de Barcelone, de Cadix, de Castellón, de Madrid, de Malaga, de Murcie, de Séville et de Valence ont enregistré diverses rétentions à 15 heures au début de «l’opération d’escapade».

Renfe augmente son offre et les stations se remplissent

Pour ce premier week-end sans état d’alarme, Renfe a ajouté 41 nouveaux trains et 15 413 nouveaux sièges aux circulations programmées. Et c’est qu’en plus de la fin des restrictions, on célèbre dans la Communauté de Madrid San Isidro et en Galice, le Jour des Lettres Galiciennes.

La ligne Madrid-Séville a vu ses services augmenter avec 41 trains et 15 143 sièges supplémentaires. Alors que celui de Madrid-Malaga a augmenté avec 10 trains et 3 340 sièges. Au total, selon les données fournies par Renfe à Europa Press, il y a en Andalousie 24 trains et près de 9 000 sièges supplémentaires.

De son côté, dans le couloir Levante, 4 circulations et 1 460 sièges ont été ajoutés à la ligne Madrid-Valence, et 3 nouveaux trains et 1 035 sièges entre Madrid et Alicante. Entre la capitale et Barcelone, une ligne incluse dans le couloir Nord-Est, il y a 9 services supplémentaires qui s’ajoutent à une capacité supplémentaire ce week-end de 3 654 places.

Les services ont également dû être renforcés sur l’Alvia qui relie Madrid à la Galice. Lundi prochain, le 17 mai, est un jour férié dans cette communauté et 228 sièges supplémentaires et un train double ont été organisés pour La Corogne.

Cette augmentation de l’offre de places a été remarquée, et beaucoup, dans des gares comme Atocha, à Madrid. Ceci est montré dans les images que vous pouvez voir ci-dessous. Bien que, selon Renfe, il n’y ait aucune preuve qu’il y ait eu un incident à cet égard.

L’essence atteint les prix de 2019 avec la fin des restrictions

La fin des restrictions a également été notée dans les prix des carburants. Et le fait est que l’essence et le diesel ont atteint des niveaux typiques des mois précédant le confinement, selon les dernières données de l’Institut national des statistiques. À ce jour, le prix de l’essence a été plus élevé qu’en février de l’année dernière, encore plus élevé que certaines valeurs en 2019.

C’est une ascension qui coïncide désormais avec l’ouverture des frontières des communautés autonomes. En ce sens, il convient de prendre en compte la tendance à la fois de l’essence et du diesel: dans le cas de la seconde, c’est la première fois qu’elle diminue en 6 mois, tandis que la première n’a cessé d’augmenter depuis cette période. , comme illustré dans le graphique suivant.

L’état d’alarme prend fin, mais pas la pandémie

Il est vrai que l’amélioration des données épidémiologiques et l’avancement du plan de vaccination, qui semble permettre la vaccination de 70% de la population cet été, nous permettent de nous rapprocher de plus en plus d’une situation de nouvelle normalité.

Cependant, il faut se rappeler que la pandémie de COVID-19 est toujours présente dans notre pays et que les communautés autonomes continuent d’enregistrer des infections et des décès par coronavirus.

Ce vendredi, selon les dernières données fournies par le ministère de la Santé, 6 347 nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés, dont 3 084 ont été notifiés entre jeudi et vendredi. De plus, 58 décès ont été signalés, le nombre le plus bas depuis le 11 septembre (nous en avons eu 48 ce jour-là).

L’incidence cumulée (AI) s’établit à 162,03 cas pour 100 000 habitants au cours des 14 derniers jours, poursuivant la baisse qui a été enregistrée ces dernières semaines (vendredi dernier, l’incidence dépassait 198 cas). Il n’augmente que légèrement dans quatre communautés, mais l’Aragon parvient à sortir du risque extrême et les îles Baléares sont à faible risque.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page