La technologie

L’Espagne met fin à l’état d’alarme avec 11 provinces à risque extrême du coronavirus

Madrid

Mis à jour: samedi 8 mai 2021 13:23

Publié le: 08.05.2021 13:22

Pedro Sánchez a annoncé le 25 octobre 2020 que l’état d’alarme était décrété dans tout le pays pour la deuxième fois. Ainsi, nous y sommes entrés avec une incidence cumulée de 410 cas pour 100 000 habitants et en hausse. Cependant, l’état d’alarme a permis de surmonter une troisième vague en un temps record.

Aujourd’hui, six mois plus tard, 11 provinces espagnoles courent un risque extrême: les trois provinces basques (Álava, Guipúzcoa et Vizcaya), Madrid, Gérone, Lérida, Grenade, Saragosse, La Rioja, Tolède et Guadalajara. De plus, 13 autres provinces sont à risque élevé. Il s’agit de Barcelone, Tarragone, Séville, Cordoue, Huelva, Almería, Navarre, Ciudad Real, Cantabrie, Huesca, Palencia, Burgos et Ségovie.

Lorsque l’état d’alarme a commencé, l’occupation en Espagne était de 13% dans les lits d’hôpitaux et de 24% dans les USI. Après le pic de janvier, nous avons clôturé le cycle avec des pourcentages très similaires dans les unités de soins intensifs. Du côté des Communautés les moins occupées, la Région de Murcie se distingue, où seulement 1% de ses lits et 6% de ses USI sont occupés par des patients COVID. De plus, au cours des dernières heures, il n’y a eu aucun décès dû au coronavirus, tandis que 78 nouveaux positifs ont été signalés.

Justement, l’amélioration des données se reflète dans les décès: au début du dernier état d’alarme, nous avons daté 628 décès par coronavirus en une semaine, alors que maintenant nous rapportons une tendance à la baisse des deux tiers grâce à l’avancée sans précédent de la vaccination. Au cours de la seule semaine dernière, plus de 1,2 million de personnes ont reçu la directive complète.

Au total, il y a déjà environ six millions, 12% de la population de notre pays, ceux qui sont vaccinés. Les Asturies sont à la pointe de la vaccination: 40% de ses habitants ont déjà au moins une dose.

Par ailleurs, il faut noter que le premier état d’alarme a diminué le 21 juin avec une incidence de huit cas pour 100 000 habitants, seulement 141 nouveaux cas en 24 heures et 29 décès la semaine dernière. Maintenant, les données sont très différentes, même si elles ne sont pas assez bonnes pour baisser votre garde.

Données quotidiennes sur les coronavirus

Concernant les données quotidiennes de la pandémie, il faut noter que les territoires ont rapporté des chiffres à la baisse: la Catalogne a enregistré 1 300 nouvelles infections, soit près de 800 de moins que la semaine dernière. La Galice, pour sa part, a subi une légère augmentation des cas: elle a enregistré 191 nouvelles infections ces dernières heures.

Parmi les communautés autonomes exposées à un risque extrême de transmission, on trouve la Navarre, bien que le nombre d’infections ait également diminué: elle a signalé 112 nouveaux cas, soit 48 il y a moins de sept jours. Cependant, ses hôpitaux traitent toujours 165 personnes pour un coronavirus.

Le Pays basque est également à risque extrême, qui a signalé 580 nouveaux cas, 39 de moins que la semaine dernière. De plus, ses unités de soins intensifs s’occupent toujours de 174 personnes atteintes du COVID-19.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page