La technologie

L’Espagne enregistre 17 décès, le chiffre le plus bas depuis août 2020, et l’incidence tombe à 124,34 points

Publié: vendredi 28 mai 2021 19:09

Les indicateurs qui mettent en garde contre l’impact du coronavirus en Espagne continuent de baisser. Ce vendredi, notre pays a enregistré 5 482 infections, dont 2 517 ont été signalées au cours des dernières 24 heures, et seulement 17 décès dus à la maladie, le nombre le plus bas depuis fin août 2020. Ce sont les chiffres encourageants que la Santé a lancés. dans son bilan quotidien, avec lequel il est à nouveau crédité de l’amélioration de notre évolution épidémiologique face aux ravages que, malheureusement, le virus continue de provoquer.

Compte tenu des chiffres présentés par le ministère, l’Espagne a déjà ajouté 3 668 658 positifs à ce jour et 79 905 décès dus au COVID-19 ; des nombres qui augmentent de plus en plus lentement en raison des restrictions mises en place par le Gouvernement et les Communautés autonomes pour contrer les effets de la pandémie mais, surtout, en raison du succès de la campagne de vaccination qui continue d’être menée pour mettre fin à cette santé crise.

Ces facteurs sont la raison pour laquelle l’incidence cumulée à 14 jours continue sa baisse constante, bien que ces derniers jours, il ait été observé que cette baisse ralentit. La santé a fait état d’un taux d’incidence de 124,34 pour 100 000 habitants, soit un point de moins que la veille. Le Pays Basque (avec un AI de 199,41 et 197 812 infections), Madrid (avec un taux de 188,37 et 714 616 positifs) et Melilla (186,04 et 9 098) sont les régions actuellement les plus touchées par le coronavirus.

Cependant, il n’y a plus de communauté qui a une incidence supérieure à 200 cas. La situation de la pression hospitalière s’améliore également, avec 3,86 % des lits d’hôpitaux occupés (dix dixièmes de moins que ces dernières 24 heures, 3,96 %) et avec 14,71 % des lits de soins intensifs utilisés par COVID-19 (contre 15,12 % la veille ). En effet, en baissant le taux d’occupation de 15 % dans les unités de soins intensifs, on passe ainsi à un risque moyen.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page