La technologie

“Les vaccins sont sûrs, efficaces et sauvent des vies”

Publication: mercredi 17 mars 2021 20:53

En Espagne, il y a déjà trois cas signalés de personnes qui ont souffert de thrombus peu fréquents après avoir reçu la première dose du vaccin AstraZeneca, l’un d’entre eux est celui d’une personne décédée d’un “AVC ischémique avec transformation hémorragique”, selon les rapports de santé. Cependant, il y a trois personnes sur plus de 975 000 vaccinées, souligne le ministère, soulignant que “ce sont trois cas d’événements thrombotiques qui, par eux-mêmes, bien que peu fréquents, peuvent survenir dans la population générale”.

L’Agence espagnole des médicaments et des produits de santé (AEMPS) cherche déjà à savoir s’il existe un quelconque type de relation de cause à effet entre le vaccin et ces cas d’effets indésirables.

Pour cette raison, la ministre de la Santé, Carolina Darias, s’est attachée à lancer un message de tranquillité lors de la conférence de presse après l’Interterritorial Health Council. “Les vaccins ont été approuvés par l’Agence européenne des médicaments (EMA) car ils sont sûrs, efficaces et sauvent des vies.”

De plus, Darias a insisté sur le fait que nous devrons attendre la décision de l’EMA pour savoir s’il faut reprendre ou non la vaccination que le gouvernement a suspendue pendant au moins 14 jours. Dans l’hypothèse où l’Agence européenne de la santé adopterait une décision, qu’elle soit définitive ou non, un nouveau Conseil interterritorial pourrait être convoqué pour évaluer les étapes à suivre dans notre pays.

Pendant ce temps, en Europe, il y a des pays comme l’Italie et la France qui ont déjà annoncé que si l’avis de l’Agence européenne de demain est favorable, la vaccination avec AstraZeneca reprendra immédiatement. Le Premier ministre français, en effet, a déjà déclaré qu’il le mettrait en place pour inciter les gens à reprendre confiance en lui.

Une annonce similaire est faite par Boris Johnson, qui a expliqué au Parlement anglais qu’il recevrait très prochainement la première injection du vaccin. Le Royaume-Uni, ainsi que des pays comme la Belgique, la Grèce ou l’Australie, défendent l’utilisation du vaccin AstraZeneca, et le Canada est allé plus loin et l’a autorisé pour les personnes de plus de 65 ans.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page