La technologie

Les touristes nationaux déjà vaccinés n’auront pas à présenter de PCR pour entrer aux Canaries

Publié: vendredi 28 mai 2021 09:14

Les touristes nationaux qui ont reçu le vaccin contre le COVID-19 ou qui ont passé la maladie n’auront pas à présenter de test PCR ou de test d’antigène pour entrer aux îles Canaries, comme l’a annoncé le porte-parole du gouvernement canarien, Julio Pérez.

Le Conseil des gouverneurs a analysé la nouvelle réglementation canarienne pour l’entrée des voyageurs nationaux dans les îles avec des garanties sanitaires contre le COVID-19.

Quelle sera la nouvelle règle, qui sera publiée au BOC sous forme d’arrêté du ministre de la Santé la semaine prochaine, établira qu’il n’est pas nécessaire de présenter des tests de diagnostic d’infection active (PDIA) pour le SARS-CoV-2 pour les personnes qui entrer aux Canaries depuis le reste du territoire national et avoir le document officiel prouvant qu’ils ont reçu le calendrier complet de vaccination contre le COVID-19 ou au moins une dose de vaccin autorisée plus de 15 jours à l’avance par rapport à la date du voyage .

La mesure légale modifiera rapidement la disposition en vigueur depuis le 10 avril, qui établit la réalisation d’un dépistage via PDIA aux voyageurs qui entrent aux îles Canaries depuis le territoire national, par voie aérienne ou maritime, pour contenir la propagation des infections causées par le SRAS -CoV-2, ainsi que les cas d’exclusion.

Par conséquent, lors de la publication de l’arrêté susmentionné, ils seront exclus de la présentation d’un PDIA à l’entrée aux îles Canaries, en plus des passagers en transit dans un port ou un aéroport canarien avec destination finale vers un autre pays ou un autre lieu du territoire national, personnes Preuve d’avoir séjourné hors des îles Canaries pendant une période inférieure à 72 heures avant l’arrivée, quel que soit leur lieu de résidence.

Egalement ceux qui ont le document officiel prouvant qu’ils ont reçu le calendrier vaccinal complet dans les huit mois précédant le déplacement, ou au moins une dose d’un vaccin autorisé par l’Agence européenne des médicaments (EMA) contre le COVID-19 -en cette seconde cas avec plus de 15 jours avant le déplacement – dans les quatre mois précédents, ou qui prouvent au moyen d’un certificat médical officiel ou d’un document public qu’ils ont eu la maladie il y a moins de six mois.

Le porte-parole du gouvernement a précisé que ce nouvel arrêté qui sera publié par le ministère de la Santé n’empêche pas les canaris résidant dans la Péninsule qui n’ont pas été vaccinés ou qui ont contracté la maladie de continuer à demander un test PCR gratuitement dans les laboratoires désignés par le Gouvernement des îles Canaries.

Concernant les voyageurs internationaux, il a souligné que l’exécutif canarien attend comment le gouvernement espagnol appliquera la réglementation récemment annoncée par le président Sánchez, qui entrerait en vigueur début juillet.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page