La technologie

les experts demandent de ne pas baisser la garde même si les données sont toujours bonnes

Mis à jour: dimanche 14 mars 2021 14:25

Publié le: 14.03.2021 14:24

L’Espagne ralentit sa tendance à la baisse. Bien que les données soient toujours bonnes, les experts insistent pour ne pas baisser la garde. «L’incidence de la maladie diminue dans de nombreuses communautés, mais dans certaines, elle a déjà ralenti, ou même le déclin a stagné», a déclaré Juan Gestal, professeur de médecine préventive à l’USC.

La Comunidad Foral de Navarra en est un exemple. La bonne nouvelle est qu’il tourne une semaine avec moins d’une centaine de cas par jour (52 infections); la mauvaise nouvelle, que leur taux de positivité monte à 4%. Mêmes données qu’en Cantabrie, qui se réveille ce dimanche avec 46 nouveaux cas et un décédé. Le taux de positivité représente le pourcentage de personnes testées positives pour le coronavirus parmi tous les tests effectués en une journée.

D’où l’importance d’avoir un bon système de suivi. Par conséquent, les experts demandent à l’améliorer encore plus. « Nous avons l’opportunité, maintenant que nous avons moins de cas, de renforcer la surveillance épidémiologique dans laquelle nous avons échoué lors des périodes précédentes de la pandémie », a déclaré l’expert José Félix Hoyo. Selon l’OMS, dépasser 5% signifie que la pandémie est toujours incontrôlable.

En Catalogne, 1068 positifs et 15 nouveaux décès ont été enregistrés le dernier jour, avec un léger rebond du nombre d’admissions mais avec une baisse du reste des indicateurs. Et en Galice, 112 nouveaux cas et six décès ont été signalés, bien que les cas actifs et les admissions aux soins intensifs soient réduits. En Euskadi, 295 nouveaux cas et 97 personnes sont toujours admis dans les USI basques. Et à Murcie, 65 cas et un décédé ont été ajoutés.

Depuis que nous avons quitté la troisième vague, l’Espagne n’a eu qu’un jour un taux inférieur au seuil de l’OMS. Une ascension que l’on voit en Estrémadure. Avec 57 nouveaux cas, son incidence cumulée s’éloigne du faible risque. Ce dimanche, c’est déjà 54 points. Dans le cas de Melilla, il rapporte son deuxième nombre d’infections le plus bas de toute la semaine, mais il ne fait pas baisser le taux de positivité en dessous de 6%.

Pendant ce temps, sa voisine, Ceuta, atteint le plus haut niveau de tout le pays, avec près de 20%, selon ses dernières données. « Nous devons être très prudents, ne pas relâcher les mesures de prévention », a insisté Juan Gestal. En revanche, les îles Baléares ont enregistré un taux de positivité de 1,38%. Dans les îles, 27 nouvelles infections ont été ajoutées et aucun décès. Plus précisément, seuls trois cas à Ibiza et à Formentera, aucun, donc l’île, avec zéro cas actif, est exempte de coronavirus.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page