La technologie

Le vaccin de Janssen, dans l’attente de ce que l’Agence européenne des médicaments décide mardi de sa sécurité

Publication: lundi 19 avril 2021 09:12

Une semaine clé commence pour le plan de vaccination en Espagne et, en général, dans toute l’Europe. L’Agence européenne des médicaments (EMA) et les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis prendront une décision sur les vaccins développés par Janssen contre le coronavirus.

Ils le feront après que la distribution de ces doses aura été paralysée après avoir détecté six thrombus chez des femmes vaccinées parmi les près de sept millions de personnes qui ont été immunisées avec cette injection aux États-Unis.

Ce mardi, l’EMA prévoit de se prononcer sur la sécurité du vaccin de la filiale pharmaceutique de Johnson & Johnson et d’émettre une recommandation aux autorités sanitaires. Il convient de rappeler que l’Espagne a reçu le premier envoi de Janssen la semaine dernière, mais celui-ci est stocké dans un entrepôt en attendant une décision de le distribuer dans toutes les communautés autonomes.

Ce vaccin n’a pas encore été inoculé dans notre pays. Jusqu’à présent, l’Espagne vaccine la population contre le COVID-19 avec Pfizer, Moderna et AstraZeneca. Bien qu’en avril seulement, on s’attend à ce qu’il reçoive 300 000 doses de Johnson & Johnson avec lesquelles 300 000 personnes pourraient être vaccinées, car dans ce cas, une seule injection est nécessaire.

De son côté, le CDC américain se prononcera ce vendredi sur le vaccin qui a été paralysé. En ce sens, Anthony Fauci, le principal épidémiologiste du pays, a déclaré ce dimanche que les doses de Janssen seraient à nouveau administrées prochainement.

La vaccination dans ce pays nord-américain a été paralysée quand on a appris que six femmes avaient développé des thrombus après avoir reçu les injections. Et, bien qu’il n’y ait eu que six cas parmi 6,8 millions de patients ayant reçu ce vaccin, les autorités sanitaires ont décidé de paralyser temporairement le processus d’analyse de sa sécurité. Cette décision a amené la société pharmaceutique à retarder sa distribution.

L’Espagne poursuit son plan de vaccination

En attendant la décision de l’EMA, dont tout indique qu’elle donnera le feu vert à l’utilisation de Janssen, l’Espagne continue de vacciner la population avec Pfizer, Moderna et AstraZeneca.

Justement, ce lundi une cargaison de 1 200 000 injections de Pfizer arrive dans notre pays, qui sera répartie également entre les communautés autonomes.

De même, dans les prochains jours, notre pays recevra un autre envoi de 300 000 doses de Moderna et 278 000 d’AstraZeneca.

Et c’est que, malgré l’arrêt de Janssen, le gouvernement est convaincu que l’objectif d’immunité du troupeau en été peut être atteint, avec 70% de la population vaccinée. L’exécutif continue de garantir qu’en août, quelque 33 millions d’Espagnols seraient vaccinés contre le COVID-19.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page