La technologie

Le tribunal paralyse l’enlèvement des meubles du Pazo de Meirás jusqu’à ce que sa propriété soit déterminée

Publication: jeudi 20 mai 2021 17:26

Le Tribunal de première instance numéro 1 de La Corogne a paralysé les actions liées au Pazo de Meirás jusqu’à déterminer si le mobilier fait partie de la propriété et des fermes comprises dans l’enceinte.

Dans la résolution qui concluait que le lieu appartenait au Gouvernement et non à la famille Franco, « les prévenus n’étaient pas condamnés à remettre le mobilier existant dans les différentes dépendances à l’Etat ».

Ainsi, la Cour provinciale de La Corogne a appelé les administrations publiques à « promouvoir l’incident correspondant pour discuter et se prononcer sur l’étendue de la peine exécutée ».

L’Administration générale de l’État a présenté l’incident d’exécution au cours duquel elle a exigé «la nécessaire conservation de l’inventaire», ainsi que «la délimitation des biens et effets composant» du Pazo, en tenant compte de l’article 334 du Code civil, qui immobilier.

De même, le conseil municipal de Sada demande également que le mobilier fasse partie du Pazo de Meirás. Le Tribunal de première instance numéro 1 de La Corogne traitera conjointement les trois questions incidentes et les résoudra en même temps.

La famille Franco dispose désormais de cinq jours pour déposer un recours en réexamen contre la décision rendue aujourd’hui.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page