La technologie

Le président du Sénat, Pilar Llop, sera le numéro trois de Gabilondo aux élections de Madrid

Publication: mercredi 24 mars 2021 13:45

Le président du Sénat, Pilar Llop, sera le numéro trois d’Ángel Gabilondo dans la candidature du PSOE aux élections de Madrid du 4 mai.

Comme “Al Rojo Vivo” l’a appris de sources socialistes, Llop accompagnera Gabilondo et Hana Jalloul en tête de liste socialiste.

Le président du Sénat est un parlementaire de désignation autonome de l’Assemblée de Madrid. Le règlement établit que les sénateurs envoyés par le parlement régional doivent également être des députés à la chambre, de sorte que pour qu’elle puisse continuer en tant que présidente du Sénat, elle doit être sur la liste du PSOE.

Le nom de Llop sonnait déjà en tête de liste lors des élections anticipées avant que le PSOE ne choisisse à nouveau Gabilondo comme affiche électorale. Le parti a opté pour la secrétaire d’État aux migrations, Hana Jalloul, comme numéro deux socialiste dans la candidature et pour Llop comme trois, une position de grande pertinence.

Son poste a fait que, bien qu’elle soit présidente du Sénat, elle a également agi en tant que députée de bas niveau lors des sessions plénières de l’Assemblée tout au long de son mandat.

Juge spécialisé en violence de genre

María Pilar Llop, magistrate en situation administrative de services spéciaux, a été nommée en juillet 2018 Déléguée gouvernementale pour la violence de genre et est devenue plus tard sénateur. Il préside le Sénat depuis fin 2019, date à laquelle il a remplacé Manuel Cruz en tant que quatrième autorité de l’État.

Sa dernière mission judiciaire était au Tribunal de la violence contre les femmes numéro 5 à Madrid.

De mars 2011 à avril 2015, elle a été avocate au Bureau technique du Conseil général de la magistrature (CGPJ), avec des responsabilités en tant que chef de la section de l’Observatoire de la violence domestique et de genre, secrétaire de la Commission pour l’égalité, secrétaire de la Justice et Forum des personnes handicapées et secrétaire du comité directeur du Conseil général de la magistrature.

Llop a travaillé dans divers pays de l’Union européenne et dans des situations de préadhésion ainsi qu’en Amérique latine sur des questions liées aux réformes des systèmes judiciaires, aux affaires pénales et à la violence sexiste.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page