La technologie

Le PP n’ouvre pas de dossier sur María Dolores de Cospedal pour son accusation dans Kitchen

Madrid

Publié: vendredi 04 juin 2021 21:07

Le Parti populaire a décidé de ne pas ouvrir de dossier d’information sur María Dolores de Cospedal car le « comportement présumé » reproché à l’ancien ministre dans l’affaire Kitchen « ne résulte pas de l’exercice d’une fonction publique ou représentative ».

C’est ainsi que des sources du PP le transfèrent, dont la commission des droits et garanties, présidée par Andrea Levy, s’est réunie ce vendredi après-midi pour étudier la possibilité d’ouvrir ce dossier.

Cette décision se fonde sur l’article 22.1 de ses statuts, qui dispose : « Au cas où un affilié se livre à une forme quelconque de corruption dans l’exercice d’une fonction publique ou de représentation (…) ». Le PP défend que la justice sera chargée de décider si María Dolores de Cospedal « a encouru dans cet extrême et dans une infraction pénale ou non ».

Enfin, ils rappellent que c’est ce comité qui établit le délai de prescription pour les infractions présumées commises par un affilié dès lors qu’elles pourraient être commises, étant le comité qui interprète les statuts du PP et son application.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page