La technologie

Le gouvernement refuse que les entreprises puissent acheter elles-mêmes des vaccins

La santé rejette l’idée que les entreprises privées acquièrent et administrent elles-mêmes les vaccins. Le ministère a rapporté ce vendredi que « en aucun cas cette possibilité n’a été envisagée » et rappelle « l’importance » de l’accord de l’Union européenne pour l’achat en commun des vaccins contre le coronavirus.

Une clarification de l’exécutif qui intervient avant « l’actualité de la participation d’entreprises privées dans l’acquisition et l’administration des vaccins à leurs effectifs » et après que la présidente madrilène, Isabel Díaz Ayuso, a été favorable à cette option ce vendredi.

« Je ne vois pas mal que des entreprises hors d’Espagne, sur les marchés, pas au détriment de la santé publique espagnole, commencent à acheter des vaccins », a-t-il déclaré, lors d’un acte à Valdebebas, où le candidat du PP pour les élections 4M Il a également déclaré que les entreprises et les pays finiront par «acheter par eux-mêmes, car c’est le seul moyen de progresser».

Des sources sanitaires interrogées à ce sujet par laSexta ont également rappelé ce vendredi qu’une stratégie de vaccination est en cours par tranches d’âge et que les vaccins ne peuvent pas être achetés par eux-mêmes.

Par la suite, le ministère a souligné que l’accord européen pour l’achat de vaccins prévoit que les Etats membres «s’engagent à ne pas engager leurs propres procédures d’achat avec les vaccins soumis à négociation par la Stratégie européenne». En ce sens, il souligne que tous les vaccins contre le COVID-19 autorisés à ce jour par l’Agence européenne des médicaments (EMA) s’inscrivent dans la stratégie.

Concernant l’administration des vaccins, le département dirigé par Carolina Darias met en avant «les capacités du secteur public» à exécuter le plan de vaccination en cours et réitère l’objectif de vacciner 70% de la population d’ici la fin de l’été. « Le système national de santé est suffisamment préparé pour s’attaquer à une campagne de vaccination massive », ajoute le communiqué, citant en exemple « la dernière campagne contre la grippe, au cours de laquelle 14 millions de doses ont été administrées en trois mois ».

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page