La technologie

Le gouvernement fera appel devant la Cour suprême de la décision qui l’oblige à indemniser les francs pour l’entretien du Pazo de Meirás

Publication: mardi 9 mars 2021 21:59

Le gouvernement fera appel à la Cour suprême de la décision du tribunal provincial de La Corogne qui a obligé à indemniser les héritiers du dictateur Francisco Franco pour les frais d’entretien du Pazo de Meirás, car le procureur de l’État apprécie les erreurs dans l’interprétation de la sentence sur cette liquidation par l’État.

La condamnation date du 12 février 2021, lorsque le tribunal provincial de La Corogne a décidé que le gouvernement devrait indemniser les francs pour les 82 ans qu’ils ont pris sur le Pazo.

Par conséquent, une décision qui, déclare l’exécutif dans un communiqué, << bien qu'elle soit favorable aux principales revendications du gouvernement en accordant la propriété du Pazo au patrimoine de l'État, reconnaît aux héritiers du dictateur le droit de recevoir une compensation pour les dépenses. En qu'ils ont encourus lorsqu'ils détenaient la propriété du bien ".

Cependant, poursuit-il, << le barreau de l'Etat a apprécié des erreurs d'interprétation ou des modifications sur les réclamations formulées dans le procès >>: << L'arrêt déclare à tort que l'Administration générale de l'Etat avait reconnu dans son procès la bonne foi des héritiers du dictateur et de là une série de conclusions qui ne correspondent pas à la réalité sont tirées ».

Pour cette raison, il exhorte la Cour suprême à «l’éventuelle correction de ces erreurs et l’interprétation nécessaire de la Cour suprême permettra de jeter les bases de la liquidation ultérieure de l’état de possession avec clarté et précision».

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page