La technologie

Le Gouvernement est prêt à accepter le coût des grâces, mais demande à Aragonès d’assumer sa

Publié: dimanche 30 mai 2021 15:04

Le gouvernement est prêt à assumer le coût politique des grâces aux prisonniers du procés, mais exige que le président Pere Aragonès assume le sien. Le président de la Generalitat, de son côté, exige que la table de dialogue avec le gouvernement central soit lancée dans les semaines à venir et valorise positivement la possibilité de grâce : « De toute façon, avant les vacances d’été il faut entamer la négociation table avec l’Etat », a affirmé

La même position est maintenue par Junts per Catalunya. Ils assurent qu' »ils n’échoueront pas » si Pedro Sánchez est disposé à résoudre le conflit politique. Cependant, ils insistent sur le référendum d’autodétermination et l’amnistie comme conditions non négociables.

Le gouvernement espagnol, pour sa part, considère que les grâces pourraient permettre de progresser dans le dialogue, mais exclut l’amnistie. Selon le ministre de la Politique territoriale, Miqel Iceta, « la gravité des événements de 2017 restera à jamais ». Ainsi, dit-il, les pardons « nous permettent d’avancer, mais ils ne sont pas une table rase ».

L’Exécutif reconnaît qu’il est conscient que la décision de gracier pourrait avoir des coûts politiques, mais, affirment-ils, il les assume avec l’objectif et la responsabilité de normaliser la situation en Catalogne. « Les avantages et les bénéfices pour la communauté sont ci-dessus, et ce que nous voulons, c’est fournir ce service à l’Espagne », a insisté le ministre José Luis Ábalos.

L’opposition de la Cour suprême aux grâces dans un rapport non contraignant n’est pas non plus un problème pour Podemos, qui soutient que le moment est venu de faire de la politique. Le porte-parole de la formation violette, Jaume Asens, l’a ainsi expliqué : « Lorsque les juges prononcent la sentence, leur temps est écoulé, c’est le temps du Gouvernement, car il peut corriger les effets de la peine. »

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page