La technologie

Le Gouvernement créera un réseau public pour s’occuper des enfants de moins de 14 ans et faciliter la réconciliation

Publication: vendredi 5 mars 2021 18:06

Le gouvernement approuvera mardi prochain en Conseil des ministres le soi-disant «plan coresponsable», doté de 190 millions d’euros cette année, pour créer des «sacs de soins professionnels» dans les communautés autonomes et offrir aux familles avec enfants de moins de 14 ans garde à domicile à l’heure pour favoriser la conciliation.

La secrétaire d’État à l’Égalité, Noelia Vera, a célébré ce vendredi l’approbation imminente du plan qu’elle a qualifié de «politique féministe de prise en charge et de réconciliation des familles» avec les filles et les fils de cet âge. Une mesure qui, assure-t-il, est «un premier pas, mais décidé, vers un système de soins d’État».

Des sources du ministère de l’Égalité citées par l’agence Efe soulignent que l’accord doit être ratifié lors de la Conférence sectorielle sur l’égalité qui se tiendra en avril, après les négociations menées avec les communautés autonomes ces derniers mois.

Vera a avancé ce jeudi, dans une interview accordée à «20 minutes», que le plan susmentionné comportait un poste budgétaire «ce qui est bien, mais il est encore modeste de s’attaquer à un problème structurel comme la crise des soins en Espagne».

«Il y a 200 millions de personnes que nous travaillons avec les communautés autonomes parce que cela va leur être transféré», a-t-il dit, soulignant qu’il y avait déjà «une première proposition d’accord» avec les autonomies, de sorte que le plan atteindrait bientôt le Conseil des ministres et ceux-ci «Ils pourront exécuter tout cet argent pour pouvoir promouvoir des politiques de conciliation.

Le secrétaire d’État a également estimé que «c’est la première fois que l’administration générale de l’État est conjointement responsable avec les familles de garantir le droit à la garde des garçons et des filles de moins de 14 ans».

Priorité aux familles monoparentales ou aux victimes de violences sexistes

Pour répartir ces fonds entre les régions autonomes, la population de moins de 14 ans, la superficie, la dispersion de la population et les grandes villes, en plus des caractéristiques particulières des îles et de Ceuta et Melilla, seront prises en compte . Ainsi, la communauté qui en recevra le plus sera l’Andalousie, avec un peu plus de 30 millions d’euros.

La destination principale de ce poste budgétaire sera la création des «sacs de soins professionnels» susmentionnés, qui seront fournis à domicile pendant un nombre d’heures déterminé par semaine ou dans les établissements publics autorisés à cet effet, tels que les écoles, les centres municipaux ou les sports. centres.

La priorité sera de servir les familles monoparentales, les victimes de violence sexiste, les chômeurs de longue durée, les femmes de plus de 45 ans ou les unités familiales dans lesquelles il existe d’autres fardeaux liés aux soins. De même, pour accéder aux programmes, le niveau de revenu et les responsabilités familiales seront pris en compte.

D’autre part, le plan cherche à son tour à créer des emplois de qualité chez les jeunes: techniciens des activités socioculturelles, moniteurs de loisirs et de temps libre, techniciens supérieurs d’animation socio-sportive, éducateurs des enfants ou assistants de crèche et de maternelle.

Le troisième objectif, auquel 10% du budget seront alloués, sera de mettre en place des mécanismes publics de reconnaissance des expériences de soins non professionnelles permettant l’accès aux sacs de soins, avec une attention particulière à la situation des femmes de plus de 45 ans. .

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page