La technologie

La santé reporte la décision de vacciner les 55-65 ans avec AstraZeneca

Publication: jeudi 11 mars 2021 20:06

La Commission de la santé publique – dans laquelle la santé et les techniciens des communautés autonomes sont représentés – a décidé de ne pas encore approuver l’utilisation d’AstraZeneca dans la tranche d’âge allant de 55 à 65 ans, faute de résultats cliniques. L’objectif est de pouvoir d’abord avoir une évaluation et un avis de l’Agence européenne des médicaments (EMA), et ainsi connaître avec une plus grande sécurité les éventuels effets indésirables que cette formule peut provoquer chez ce groupe de personnes.

La décision intervient un jour où le vaccin AstraZeneca fait l’objet de controverses. L’Italie ou la Norvège ont annoncé qu’elles suspendaient l’utilisation de cette formule contre le coronavirus après que le Danemark ait enregistré des cas graves de thrombus chez des personnes qui en avaient reçu. Pour cette raison, la ministre de la Santé, Carolina Darias, a fait savoir que « nous allons attendre par prudence, compte tenu des incidents survenus dans certains pays ».

De l’EMA, ils n’ont pas tardé à communiquer qu’ils continuaient à recommander l’administration du vaccin AstraZeneca COVID-19 dans l’Union européenne (UE), car elle considère que «les avantages du vaccin continuent de l’emporter sur ses risques». En Espagne, Darias, a demandé « tranquillité » et « prudence » face aux mesures prises dans plusieurs pays européens et a rapporté qu ‘ »en Espagne aucun événement thrombotique n’a été signalé ».

Le ministre de la Santé a également évoqué le vaccin Janssen, déjà autorisé par l’Agence européenne des médicaments, qui arrivera à partir de la deuxième quinzaine d’avril avec une contribution au deuxième trimestre pour l’Espagne de 5,5 millions de doses. Darias a insisté sur le fait que le «bon travail» des communautés autonomes permet des vaccinations à un bon rythme et qu’aujourd’hui les 5,1 millions de doses administrées ont déjà été dépassées.

Le passage des malades chroniques et des plus de 70 ans

Lors de la réunion de la Commission de la santé publique, il a également été décidé que les patients atteints de maladies chroniques seraient inclus dans la prochaine mise à jour de la stratégie de vaccination et que la tranche d’âge de 70 à 79 ans devrait être vaccinée simultanément. Le groupe qui suit la vaccination des plus de 80 ans.

Il a été décidé que ces patients sont des personnes ayant subi une greffe de cellules souches hématopoïétiques, une greffe d’organe solide et une liste d’attente pour cela; les personnes sous hémodialyse et dialyse péritonéale; les personnes atteintes d’une maladie oncohématologique; avec un cancer des organes solides traité par chimiothérapie cytotoxique; avec un cancer du poumon traité par chimiothérapie ou immunothérapie; et les personnes trisomiques de plus de 40 ans.

Ainsi, les malades chroniques viennent s’ajouter à la liste des groupes prioritaires au moment de la vaccination, qui comprenait déjà les agents sanitaires et sociaux, les travailleurs essentiels, les plus de 80 ans, puis les plus de 70 ans, puis les plus de 60 ans.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page