La technologie

La santé rapporte 166 décès dus au coronavirus, le nombre le plus bas en un week-end de toute l’année 2021

Publication: lundi 15 mars 2021 18:25

Le ministère de la Santé a signalé 11358 nouveaux cas et 166 décès dus au coronavirus le week-end dernier. Des chiffres qui montrent que la baisse des cas a ralenti par rapport à lundi dernier, lorsque l’Espagne a enregistré 11 958 infections. Cependant, la baisse des décès est évidente: alors que 166 personnes ont perdu la vie ce week-end, il y en avait 298 lundi dernier.

Ainsi, le nombre cumulé de positifs depuis le début de la pandémie s’élève à 3 195 062, dépassant les 72 420 décès dus au COVID-19.

L’incidence se poursuit avec la tendance à la baisse des dernières semaines, et s’élève aujourd’hui à 128 cas, deux points en dessous des 130 points de vendredi dernier. L’Estrémadure a augmenté de quelques points, laissant le risque faible. En revanche, la Communauté valencienne a diminué et est, avec les îles Baléares, à faible risque en dessous de 50 cas.

Pour la première fois depuis des semaines, les hospitalisations ont augmenté. Ainsi, aujourd’hui, l’occupation par COVID est de 6,94, alors qu’elle était de 6,81 vendredi. Il n’en va pas de même avec la pression aux USI, qui diminue à 21,04%, alors que six communautés autonomes continuent d’être à risque extrême, avec une occupation supérieure à 25%.

Ces données interviennent le jour où l’Espagne a décidé de suspendre la vaccination avec AstraZeneca « par ordre de l’Union européenne », et après l’apparition de certains cas de thrombose chez des personnes qui avaient été récemment inoculées avec ce composé.

L’Allemagne, l’Italie et la France avaient déjà pris cette décision «par précaution» quelques heures auparavant, rejoignant ainsi d’autres pays comme le Danemark, les Pays-Bas, la Norvège, l’Islande, l’Irlande et la Bulgarie.

Le président du gouvernement, Pedro Sánchez, a affirmé que « tous les critères sont en cours d’évaluation » et a assuré que « l’Agence espagnole des médicaments, en collaboration avec d’autres agences en Europe et l’EMA, analysent les cas » d’éventuels effets indésirables .

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page