La technologie

La Russie lance avec succès le premier satellite catalan dans l’espace

Publication: lundi 22 mars 2021 09h10

La Russie a lancé le premier nanosatellite de la Generalitat de Catalogne lors de la deuxième tentative à l’aide d’une fusée porteuse Soyouz 2.1a depuis le cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan).

Le lancement, initialement prévu samedi dernier et reporté à la dernière minute en raison d’une “augmentation de tension” dans les systèmes du transporteur, a été effectué à 09h07 heure de Moscou (07h07 heure de la péninsule espagnole) et a été retransmis en direct par Roscomos, l’agence spatiale russe.

Le nanosatellite, baptisé «Enxaneta», est le premier des deux petits satellites que le gouvernement catalan prévoit de mettre en orbite pour améliorer la connectivité de la Catalogne et l’observation de la Terre.

Le lancement de l’appareil fait partie de la stratégie New Space de la Catalogne, qui vise à dynamiser le secteur aérospatial. La Generalitat espère que ce secteur en croissance générera 1 200 emplois dans les 4 prochaines années et un chiffre d’affaires de 280 millions d’euros.

Tant le “ Enxaneta ” et un deuxième appareil qui sera lancé à la fin de cette année ou au début de 2022, ont été développés par les sociétés Open Cosmos et Sateliot, dans le cadre d’un contrat soumis par l’Institut d’Estudis Espacials de Catalunya (IEEC) .

La gestion et le contrôle de ces nanosatellites catalans seront effectués à partir de la station au sol située à l’Observatoire astronomique de Montsec, à Sant Esteve de la Sarga (Lleida).

Avec le ‘Enxaneta’, qui orbitera à basse altitude, à environ 500 kilomètres de la Terre, le bloc accélérateur “Fragat” du transporteur russe mettra en orbite dans les prochaines heures 37 autres satellites de 17 pays, dont l’appareil Sud-coréen CAS500-1.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page