La technologie

La mairie de Madrid ne supprimera pas les terrasses qui occupent les places de parking avant 2022

Publication: lundi 17 mai 2021 22:22

Le délégué à l’Environnement et à la Mobilité de la Mairie de Madrid, Borja Carabante, a déclaré ce lundi qu’en 2022 “les terrasses qui ont occupé des pistes de stationnement en raison de la pandémie seront inversées”.

Cela a également été transmis par le maire de Madrid, José Luis Martínez-Almeida, qui a souligné qu ‘”ils ne pourront pas se maintenir dans une situation indéfinie” et que cette date a été fixée (31 décembre 2021) en pensant que le scénario se normalisera “.

Il a reconnu que “les voisins ont vu cette prolifération, et ont dit qu’ils causaient des ennuis” mais a souligné qu ‘”ils comprennent qu’ils doivent être tolérés”. Ainsi, il a ajouté que cela a permis à Madrid d’être la région qui a fermé le moins d’hospitalité.

Cette déclaration est conforme à l’extension annoncée par la vice-maire de la capitale, Begoña Villacís, qui a déjà avancé que la possibilité d’occuper des places de parking ainsi que la réduction de 100% sur le taux d’occupation ont été prolongées jusqu’au 31 décembre 2021. et pas avant le 9 mai comme initialement prévu.

Cet agrandissement des terrasses, tel que détaillé par Carabante dans la commission de quartier, a conduit à la suppression de 1 502 places de parking dans la capitale. Parmi ceux-ci, 202 se trouvent dans la zone bleue et 1 300 dans la zone verte. Le délégué a souligné que ladite “limitation du stationnement pour les résidents” sera “corrigée” à partir du 1er janvier 2022, date à laquelle les extensions accordées au secteur de l’hôtellerie dans la capitale prendront fin.

Les quartiers avec le plus de carrés de zone verte occupés par des terrasses sont Chamberí, qui atteint 450, et Salamanque avec 397. Ceux qui ont le plus de carrés de zone bleue sont Chamberí, avec un total de 57, et Chamartín, avec 46.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page