La technologie

La lente amélioration de l’épidémie se poursuit en Catalogne et le nombre de patients en USI diminue

Publication: samedi 6 mars 2021 10:34

Les indicateurs épidémiques en Catalogne continuent de baisser très lentement, avec 1 490 infections et 28 nouveaux décès signalés depuis ce vendredi. De même, ce samedi, le nombre de patients atteints de coronavirus graves qui sont en réanimation diminue également, sept de moins que la veille.

Ainsi, selon les données épidémiologiques mises à jour par le ministère de la Santé, le nombre de patients hospitalisés ce samedi est de 1530, soit un total de 75 de moins que la veille, dont 515 en réanimation, sept de moins que ce vendredi.

En général, la plupart des indicateurs épidémiques diminuent très lentement, ce que les épidémiologistes rapportent à la propagation de la variante britannique, plus contagieuse, même si la vitesse de propagation (Rt), qui est restée stable ces trois derniers jours, a augmenté de un. centième et se situe à 0,93.

En revanche, le risque de repousse (EPG), un indice qui mesure la croissance potentielle de l’épidémie, est de 216 points, cinq de moins que ce vendredi. Et l’incidence cumulée des cas pour 100 000 habitants au cours des 14 derniers jours (IA14) est également tombée à 238 cas, sept de moins que la veille.

Au cours des sept derniers jours, les cas positifs confirmés par PCR ou test antigénique ont été de 8 348. De cette manière, la positivité, c’est-à-dire le pourcentage de PCR et de tests antigéniques positifs, se situe à 4,83%, 11 centièmes de moins que ce vendredi, en dessous des 5% que l’OMS établit pour considérer la pandémie comme contrôlable.

Le bilan des morts depuis le premier décès du COVID en Catalogne, qui marque un an le 6 mars, s’élève désormais à 20 838 victimes, dont 28 notifiées dans les dernières heures.

Par régions, celles qui continuent à présenter un risque de repousse plus élevé sont le Val d’Aran, avec un EPG de 1195-170 points de moins qu’hier-, suivi de Ripollès (568), Moianès (556), La Garrotxa (540), Osona (538) et Conca de Barberà (509). Le nombre de régions en dessous du seuil de 100 EPG est passé de dix à huit et l’une d’entre elles, Priorat (17), est inférieure à 30, ce qui indique qu’elle est à faible risque.

Barcelonès, la région la plus densément peuplée, a un risque de ré-épidémie de 232, cinq points de moins qu’hier, et la vitesse de contagion du virus est de 0,96, un centième de plus que la veille. La ville de Barcelone a aujourd’hui un risque de repousse de 225, cinq points de moins qu’hier, et la vitesse de propagation est de 0,98, un centième de plus.

Précisément, ce vendredi Health a rapporté que l’incidence en Espagne était passée de 150 cas pour la première fois depuis le 21 août à 149,23 cas au cours des 14 derniers jours. Cependant, sept Communautés autonomes dépassent ces 150 cas, comme c’est le cas de la Catalogne ou de Melilla, qui a le taux le plus élevé (390,81 cas pour 100 000 habitants).

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page