La technologie

La dernière intervention de Pablo Iglesias en tant que député au Congrès qui excite Yolanda Díaz

Madrid

Mis à jour: mercredi 24 mars 2021 12:46

Publié: 24.03.2021 11:58

Le toujours vice-président du gouvernement, Pablo Iglesias, a consacré son dernier discours de député au Congrès des députés avant de devenir candidat aux élections de Madrid aux «générations d’Espagnols qui ont risqué leur vie pour nous restaurer la démocratie».

«Il y a un peu plus de cinq ans, j’ai pris la parole pour la première fois dans cette tribune démocratique et mes premiers mots de gratitude s’adressaient aux générations d’Espagnols qui ont risqué leur vie et leur liberté pour nous rendre la démocratie qui leur avait été arrachée». le leader uni a commencé. Peut.

Dans ce sens, il a voulu rendre hommage aux «gens de ces générations qui peignent aujourd’hui les cheveux gris». << Je veux que mes derniers mots à cette tribune, cette fois en tant que Vice-Président du Gouvernement, soient à nouveau un hommage à ces générations d'Espagnols qui ont lutté contre le fascisme, pour la liberté et pour la justice sociale. Parce qu'ils étaient nous, parce que nous sommes ils le seront », a décidé Iglesias.

Ses propos ont provoqué une ovation du banc de Podemos et des applaudissements des socialistes. Après être descendu de la tribune, Iglesias a applaudi en s’adressant aux sièges de gauche.

À ce moment-là, il tenait la main d’une Yolanda Díaz excitée, qui sera son successeur à la vice-présidence et à la tête du parti. Quelques instants plus tard, le ministre du Travail a de nouveau été capturé par les caméras visiblement contrit pour le moment.

Dans une intervention ultérieure, Díaz a voulu dire au revoir “avec toute l’affection” à Iglesias avec une citation du philosophe Albert Camí: “Il a dit qu’il y avait des gens qui n’étaient pas du côté de ceux qui font l’histoire, mais plutôt du côté de ceux qui en souffrir. Merci Pablo, car votre carrière a toujours montré que vous faites ce dernier. “

Iglesias a confirmé qu’il quitterait l’acte de député avant son poste de troisième vice-président, ce qu’il fera mardi prochain, au Conseil des ministres.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page