La technologie

la Cour nationale ordonne le rapatriement du pillage suisse de 50 millions de Correa et Bárcenas

La section d’exécution du tribunal national a ordonné le rapatriement en Espagne des 50 342 106 euros de la parcelle de Gürtel qui se trouve en Suisse.

Pour le moment, les fonds restent bloqués sur les comptes du Credit Suisse, Lombard Odier, LGT Bank, Mirabaud et Banque SYZ, qui appartiennent à Luis Bárcenas, Iván Yáñez, Francisco Correa et Pablo Crespo.

De cette manière, le tribunal a décrété «l’exécution» du jugement définitif rendu par la Cour suprême en octobre, correspondant à la période de 1999 à 2005, première période de ce complot. Ce sont désormais les autorités suisses qui mettent à la disposition de la justice espagnole “les soldes bloqués” des principaux condamnés dans cette affaire.

Dans le cas de l’ex-trésorier du PP, Luis Bárcenas, la Suisse doit livrer 10 584 701 euros qui sont déposés à Lombard Odier. De plus, vous devez débloquer 11 830 689,62 euros qui se trouvent dans la LGT Bank.

La Cour nationale estime qu’il y a quelque 22 millions d’euros au nom de l’ancien dirigeant «populaire». Bien que, selon «El Mundo», des sources proches de Bárcenas soulignent que la quantité stockée dans ces deux gisements est bien plus importante.

Le magistrat réclame également 1 637 319,44 euros à la Suisse à l’avocat de Bárcenas dans ce pays, Iván Yáñez. Argent déposé à LGT Bank et à la SYZ Bank au nom de la société Granda Global, SA

Cependant, la plus grande fortune correspond à Francisco Correa, qui dispose de 24 041 213 euros au Credit Suisse. Ce montant a été payé via Golden Chain Properties, SA, géré par Arturo Fasana.

Le tribunal demande également que les 2 248 184,16 euros soient remis à l’homme d’affaires Pablo Crespo. Celui qui était le numéro 2 de Correa, comme l’a appris laSexta, ne s’est pas opposé au rapatriement de ces fonds et convient que “chaque dernier centime” devrait être utilisé pour la responsabilité civile qui lui a été imposée dans la sentence.

Ensuite, nous joignons l’arrêté de la section d’exécution de la chambre criminelle du tribunal national:

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page