La technologie

la baisse des infections ralentit en raison du danger de nouvelles variantes

Publication: dimanche 7 mars 2021 15:11

Les infections signalées ce week-end continuent de baisser. Cependant, la descente ralentit. Si la semaine dernière, ils ont été réduits de 27%, cela a diminué de 11%. Alors que les cas rebondissent dans les pays voisins comme la France et l’Italie, les experts mettent en garde contre le danger de nouvelles variantes. « Là où la variante britannique est plus présente, il est plus difficile de réduire l’incidence », a déclaré Daniel López Acuña, ancien directeur de Health Action à l’OMS.

Dans les Asturies, où neuf infections sur dix sont de la variante britannique, si la courbe est observée, la baisse a été plus modérée. De plus, ils continuent avec plus de cas pour 100 000 habitants qu’ils n’en avaient au début de l’année. « Un facteur fondamental est qu’il y a une très forte pénétration de la variante britannique », a ajouté López Acuña. En outre, il a signalé une augmentation du nombre de patients hospitalisés, ainsi que 134 cas et 2 décès.

En revanche, à La Rioja, la variante britannique a été presque un témoignage: ils n’ont collecté que neuf cas. Avec un œil sur son évolution, La Rioja est la troisième communauté avec la plus faible incidence d’Espagne, et la baisse est beaucoup plus prononcée, son incidence est 18 fois inférieure à celle du pic de janvier. «Nous avions pris une décision très difficile, et la suivante était plus grande et encore plus difficile», a reconnu Sara Alba, ministre de la Santé de La Rioja.

Aux Baléares, la variante britannique représente 70% des cas et a déclenché des infections dans des îles comme Ibiza. « A Minorque, les quelques cas que nous avons détectés sont d’une variante britannique », a expliqué María Antonia Font Oliver, directrice de la santé publique des îles Baléares, qui a souligné la nécessité « d’éviter une nouvelle vague ». Le gouvernement des Baléares a communiqué ce dimanche la moitié des infections par rapport à la veille et aucun décès.

Et en Cantabrie, il y a eu une légère augmentation des positifs avec 39 cas et un décédé. La Navarre, quant à elle, a enregistré 66 positifs au cours des dernières 24 heures, et en Aragon 100 cas ont été signalés et aucun décès. L’Andalousie a ajouté 904 infections et 11 décès, le chiffre le plus bas en trois semaines, et la région de Murcie a enregistré 64 cas positifs et six décès, dont l’un est âgé de 51 ans.

En Catalogne, 1060 nouveaux cas de coronavirus et 12 décès ont été signalés au cours des dernières 24 heures, et les admissions à l’hôpital ont augmenté de 64, bien que les admissions aux USI aient diminué. En Galice, les points positifs augmentent également, avec 137 nouveaux cas. Et dans la Communauté valencienne, 162 nouveaux cas ont été signalés, mais pas de nouveaux décès, ni revenus ni épidémies. Dans les décès des communautés qui font rapport sur le week-end, on observe également une diminution, qui ce week-end dernier est contenue.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page