La technologie

Isa Serra démissionne de son siège à l’Assemblée de Madrid et cessera d’être députée de United We Can

Isabel Serra, porte-parole de Podemos, a annoncé qu’elle quitterait l’Assemblée de Madrid et cesserait donc d’être députée de la formation violette lors de la prochaine législature, qui débute ce mardi prochain.

C’est ce qu’a annoncé la représentante dans une vidéo publiée sur ses réseaux sociaux, dans laquelle elle affirme avoir décidé qu' »il est temps de passer à une nouvelle étape », bien qu’elle souligne qu’elle continuera à contribuer à son parti « à partir de d’autres responsabilités à Podemos au niveau de l’État », dirigé par Ione Belarra, destiné à diriger le projet au niveau du parti.

En ce sens, selon des sources de United We Can à laSexta, Serra occupera une position organique dans l’organisation, mais cela, indiquent-ils, « reste à définir ». En tout cas, ce sera une décision qui ne tardera pas, puisque ces mêmes sources soulignent que son nouveau poste sera précisé en Conseil Citoyen ce week-end.

Dans son message, Serra évoque la peine qui l’a condamnée à 19 mois de prison et 2 000 euros d’amende pour son intervention dans des manifestations contre une expulsion à Lavapiés en 2014. Selon elle, « une persécution » qui a vécu « depuis quelque temps. temps », mais cela n’a rien à voir avec cette nouvelle décision.

« Ce n’est pas la raison principale. Je vais continuer à Podemos, mais c’est vrai que quelle que soit la réponse que je reçois de la Cour suprême dans les prochains jours, le mal est déjà fait », a-t-il déclaré, et de conclure : « Malgré cela , je continue. Je veux continuer à appliquer mes efforts pour avancer vers la justice sociale.  »

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page