La technologie

Il s’agit de «l’aspirateur» espagnol qui détecte la quantité de COVID dans l’air dans la rue

Publication: dimanche 21 février 2021 15:25

Un appareil de mesure «très sous vide» qui détecte le SARS-CoV-2 dans l’air. C’est ce que les chercheurs de l’Universitat Jaume I ont placé à Valence et à Castellón, qui nous expliquent comment cela fonctionne.

Vicente Esteve, professeur de chimie à l’Université, affirme que l’air entre par ce compteur, en passant par un filtre sur lequel un test PCR sera effectué pour vérifier la charge virale à l’endroit précis où il a été placé.

Ce sera une sorte de feu de signalisation pour la charge virale en suspension, le vert étant le point le plus propre et le rouge l’indicateur de danger. L’objectif, comme le dit Juana María Delgado, chercheuse à l’Université, est “d’explorer le temps qui s’écoule de l’apparition d’aérosols dans l’environnement jusqu’à l’apparition d’épidémies”.

Et est-ce que l’analyse de l’air sera un autre indicateur précoce des futures épidémies, de la même manière que les eaux usées. Pour mesurer la présence de COVID dans des espaces fermés, un capteur a également été créé qui possède des anticorps spécifiques qui détectent le SARS-CoV-2.

Sergi Morais, professeur à l’Université polytechnique de Valence, l’appelle un “virusomètre”, car l’idée est qu’il déclenche un signal d’alarme en cas de détection d’une charge virale importante dans l’environnement. Conçu pour les restaurants, les maisons ou les transports, il est en phase de test en attente d’être commercialisé.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page