La technologie

“Il est possible que s’ils enquêtent sur Ayuso, il finisse en prison”

Mis à jour: vendredi 19 mars 2021 16:54

Publié le: 19.03.2021 14:07

Le secrétaire général de United We Can, désormais candidat aux élections de Madrid du 4 mai, a adressé un message dur à son principal rival aux élections, Isabel Díaz Ayuso, dont il indique qu’il pourrait se retrouver en prison.

“Tous les secrétaires généraux du PP ont été inculpés et il est possible que, lorsqu’Ayuso fasse l’objet d’une enquête, elle soit inculpée et finisse en prison. Ils représentent un danger”, a déclaré l’actuel deuxième vice-président, ce qui affecte que sa formation , en dépit d’être «plus faible maintenant», continue d’avoir le potentiel d’arracher la présidence au populaire.

La première réaction à ces affirmations est venue du porte-parole populaire à l’Assemblée, Alfonso Serrano, qui a assuré qu ‘”il y a de nombreuses raisons de voter pour Isabel Díaz Ayuso, mais pense aussi que chaque vote pour Isabel est une” gifle démocratique “à cette populace qui ne sait que cracher des insultes, des attaques personnelles et de la haine. “

Il démissionnera de son poste avant le début de la campagne

De même, Iglesias, dans son entretien avec TVE, a également annoncé un revirement dans ses plans de travail: “Je démissionnerai de mon mandat de député et de vice-présidence avant le début de la campagne”. De cette manière, il a confirmé qu’il n’attendrait pas le début de cette date, fixée au 18 avril.

Ainsi, le leader de l’UP a affirmé que son intention était différente de ce qui s’était passé, mais que la possibilité qu’Ayuso puisse former une majorité avec Vox l’a conduit à changer de stratégie: «Je pensais qu’il y aurait une législature, mais il est temps là où c’est utile. L’extrême droite peut entrer dans le gouvernement de Murcie », indique-t-il.

“Nous avons réfléchi. Je suis madrilène et antifasciste, et nous avons l’opportunité. Il y a un jeu, le plateau a changé et nous pouvons gagner: je veux être président du CAM”, déclare Iglesias, qui a également a envoyé un message au leader populaire: soyez prudent. Voyons si le 4 mai est son dernier jour. De même, cette arrogance se traduit par la fin de la droite et de l’extrême droite », claque-t-il.

L’annonce par laquelle Iglesias a présenté sa candidature aux élections régionales est intervenue après la motion de censure à Murcie mercredi 10 mars dernier, et après le désordre juridique dû à l’appel aux élections par l’actuelle présidente, Isabel Díaz Ayuso.

Dans un premier temps, le leader d’Unidas Podemos a préconisé d’aller dans une seule candidature avec une autre formation, en l’occurrence Más Madrid. Cependant, le groupe dirigé par Mónica García au niveau régional et Íñigo Errejón au niveau national, a décidé de faire cavalier seul: “Madrid n’est pas une série Netflix”, a déclaré catégoriquement le représentant de Madrid.

Ainsi, Iglesias, qui affirme déjà qu’il ira aux élections avec sa seule représentation, confirme ce qui était à l’antenne à un moment donné: avant le 18 avril, il aura quitté ses fonctions à l’exécutif.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page