La technologie

Escrivá annonce que les entreprises pourront vacciner leurs travailleurs mais pas acheter des doses par elles-mêmes

Mis à jour: lundi 19 avril 2021 10 h 45

Publié: 19.04.2021 10:44

Le gouvernement s’oppose à ce que les entreprises puissent participer à l’achat de vaccins contre le coronavirus pour vacciner leurs travailleurs. Ce qu’ils permettront, c’est que les mutuelles inoculent les doses pertinentes aux travailleurs.

Cela a été transféré par le ministre de l’Inclusion, de la Sécurité sociale et des Migrations, José Luis Escrivá, qui a clairement indiqué que l’achat continuerait d’être effectué de manière centralisée car le modèle fonctionne bien et n’est pas l’élément à être discuté. « 

Elle répond ainsi à la demande d’Isabel Díaz Ayuso que les entreprises puissent acheter des doses pour immuniser leurs travailleurs contre le coronavirus. Escrivá assure que cela ne sera pas autorisé, mais les mutuelles pourront utiliser leur personnel de santé et leurs infrastructures pour vacciner.

« Nous parlons avec la Santé et le CEOE et nous allons signer un accord pour que cette possibilité existe. S’ils le souhaitent, ils peuvent utiliser leurs capacités et leur personnel pour vacciner », a-t-il déclaré dans des déclarations à ‘Public Mirror’.

De cette manière, le Gouvernement continuera à être en charge de l’achat des doses et de leur distribution par les communautés autonomes, mais celles-ci pourront décider en fonction de leur situation et de leurs capacités si elles se tournent vers les entreprises pour accélérer le plan de vaccination.

De même, le chef de la sécurité sociale a accusé le président madrilène d’être « irresponsable et d’incertitude dans la population » en veillant à ce qu’il n’y ait pas assez de vaccins. Quelque chose qui, selon Escriva, « n’est pas comme ça parce que le processus fonctionne ». En ce sens, il a indiqué que l’objectif d’avoir «20% de vaccinés en avril et 70% en été sera atteint».

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page