La technologie

ERC insiste pour gouverner seul en Catalogne et appelle les indépendantistes à soutenir l’investiture d’Aragonès

Publication: samedi 15 mai 2021 14:47

Il ne reste plus que 11 jours pour l’investiture du prochain président de Catalogne, mais les formations indépendantistes n’ont pas encore réussi à conclure un pacte qui leur permet de former un gouvernement et d’éviter la répétition électorale du 19 juillet.

Esquerra Republicana a appelé les partis indépendantistes, en particulier Junts per Catalunya, à soutenir l’investiture du Père Aragonès car « il est déjà nécessaire d’avoir un gouvernement » et ils excluent complètement la possibilité de nouvelles élections.

C’est ce qu’a déclaré la députée Marta Vilalta, qui a également défendu que l’objectif de son parti est « d’être en mesure de réaliser une république pour tous » mais qu’il doit y avoir un gouvernement le plus tôt possible. « Pendant que nous y travaillons, nous ne pouvons ni ne voulons abandonner aucun instrument qui nous permette d’aider la population de ce pays », a-t-il déclaré.

ERC insiste sur le gouvernement seul et appelle les indépendantistes à conclure un accord la semaine prochaine

Par ailleurs, Vilalta a voulu rappeler au reste des partis qui défendent les slogans indépendantistes que leur formation « a toujours été »: « Nous l’avons fait avec l’investiture d’Artur Mas, Carles Puigdemont et Quim Torra ». Par conséquent, il a appelé à un accord la semaine prochaine.

Selon lui, le candidat d’Esquerra devrait gouverner «seul, mais avec la porte ouverte». Une proposition qui, dit-il, « Junts a également offert. » Cependant, il a exhorté le reste des dirigeants à «faire toutes les propositions qu’ils ont» pour éviter à tout prix la répétition électorale.

Ce qu’ils ont une fois de plus exclu, c’est toute négociation avec les socialistes catalans insistant sur le fait qu ‘ »ils ne partagent aucun pays ». Pour les républicains, l’accord doit être «avec les forces souveraines et les communs, si ces derniers veulent adhérer».

Illa rappelle que l’ERC « a opposé son veto au CPS » à la demande de Colau de s’asseoir et de s’entretenir avec Aragonès

Justement, Ada Colau estime que l’ERC devrait s’éloigner de Junts « parce que cette formule a déjà échoué » et « c’est le problème, pas la solution ». Ainsi, il a veillé à ce que sa formation «ait la main tendue» vers Aragonès au cas où elle déciderait de «former une majorité alternative».

En ce sens, la maire de Barcelone a indiqué dans une interview sur ‘Catalunya Radio’ que Salvador Illa et le candidat ERC devraient s’asseoir pour parler d’éventuels pactes pour affronter « une nouvelle étape » car, à son avis, « la seule ligne le rouge est une nouvelle élection. « 

Face à ces déclarations, le candidat du CPS lui a « rappelé » que les Aragonès opposaient leur veto à son parti depuis le début, « quelque chose d’inédit en Europe ». « Le CPS est un parti social-démocrate et ce veto a été signé, entre autres, par ERC. » Ainsi les choses, a fait en sorte que c’est la formation à l’indépendance celle qui ne veut pas parler avec les socialistes catalans, et non l’inverse.

Pour le moment, aucun accord ne semble avoir été conclu. Bien que ce soit vrai, mercredi dernier, l’ERC, la JxCAT et la CUP ont promis d’essayer de rapprocher les positions et de faciliter la gouvernance en Catalogne.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page