La technologie

Environ 300 immigrants ont tenté d’entrer à Melilla aujourd’hui, mais seuls 86 ont réussi à franchir la barrière

Publication: mardi 18 mai 2021 10:44

Au total, 86 immigrés d’origine subsaharienne sont entrés ce matin à Melilla en fuite, longeant la digue sud qui sépare la ville du Maroc, dans une tentative d’entrée à laquelle plus de 300 ont participé dans cette zone.

Comme le rapporte la Délégation gouvernementale à Melilla, cette entrée d’immigrants s’est produite mardi vers 4 h 45, lorsque plus de 300 Africains subsahariens sont arrivés dans la zone de la digue sud, qui sépare la ville autonome du Maroc, par une clôture. frontière.

La Délégation gouvernementale compte plus de 200 immigrés dont l’entrée a été évitée grâce au dispositif anti-intrusion déployé par la Garde civile, auquel la Police nationale a également participé, et à la collaboration active des forces de sécurité marocaines.

Plus précisément, 85 hommes et une femme au total ont réussi à entrer dans la ville autonome, qui ont eu besoin de l’aide de la Croix-Rouge. Selon la délégation gouvernementale, les immigrés ont maintenu une attitude agressive et ont jeté des pierres sur les agents des forces et organes de sécurité de l’État.

La police escorte les immigrants qui parviennent à entrer

Pour cette raison, trois agents de la Garde civile ont nécessité des soins de santé pour des ecchymoses mineures. Comme on peut le voir dans la vidéo principale de cette nouvelle, les immigrés se sont rendus au Centre de séjour temporaire des immigrés (CETI) qui longe le Paseo Marítimo, escortés par des patrouilles de la Garde civile et de la police locale, comme on le voit dans la vidéo , et sur leur chemin, ils ont célébré l’entrée de la ville avec des expressions de joie et des cris d’euphorie.

La zone de la digue sud, où cette entrée irrégulière a eu lieu, a été fermée hier soir à la circulation par la police locale « pour faciliter le contrôle » des forces de sécurité et des organes de l’Etat après l’entrée massive survenue hier à Ceuta, selon Le président de Melilla, Eduardo de Castro, a rapporté sur Twitter.

De son côté, le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, a salué le dispositif et la « coordination » qui ont empêché l’accès des 300 immigrés: « Il a été possible de vérifier la coordination entre la Garde civile, la Police nationale et les forces de sécurité marocaines. Nous pouvons avoir une coordination entre les forces des deux pays dans des paramètres positifs », a-t-il déclaré mardi dans une interview à TVE.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page